Bamako Digital days : Accélérer la transformation digitale de la société

La rencontre qui s’est ouverte hier ambitionne de propulser le secteur numérique pour en faire un levier de croissance et de création d’emplois

«Booster sa productivité par le digital» : voilà le thème de la première édition de Bamako Digital days. L’ouverture de la rencontre de deux jours était présidée hier par le Premier ministre, ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, en présence de plusieurs membres du gouvernement, notamment de la ministre de l’Économie numérique et de la Prospective, Mme Kamissa Camara, du directeur général de Smart Africa, Lacina Koné.
Organisé par le ministère de l’Économie numérique et de la Prospective et l’agence Yelenah, en collaboration avec l’agence People Input, la rencontre vise à propulser l’activité numérique du pays par la transformation digitale de la société. Il s’agit également de faire du secteur numérique malien un levier important de croissance et de création d’emplois et favoriser les synergies entre les professionnels, les acteurs du digital, les entreprises privées et les structures étatiques.
Pendant deux jours, des panels regrouperont les experts autour de plusieurs thématiques comme la transformation digitale des administrations africaines : comment mettre le citoyen au cœur du système, la transformation digitale des entreprises : augmenter sa productivité par le digital, la finance digitale : un accélérateur de l’inclusion financière en Afrique, le digital : un accélérateur de l’émergence du secteur agricole et agro-industriel de l’Afrique, cas du Mali.
Pour la ministre de l’Économie numérique et de la Prospective, cette rencontre vient à point nommé. Car au-delà des actions sur le plan national, il fallait réunir des acteurs venant d’autres horizons afin d’engager des discussions pertinentes et procéder à de nécessaires partages d’expériences.


Kamissa Camara a expliqué que le secteur du numérique au Mali est aujourd’hui un ensemble de plateformes permettant de dématérialiser toute l’administration. C’est également 31 nouvelles localités connectées dans le cadre de la stratégie d’accès universel, 9.000 km de fibres optiques installés et un écosystème de l’entrepreneuriat numérique qui fait montre d’un dynamisme jamais enregistré auparavant. Et la ministre Camara de rappeler que conformément à la vision du président de la République, son département entreprend depuis quelques années, la mise en œuvre de la Stratégie Mali Numérique 2020, un document de stratégie qui décline tous les axes prioritaires de la Vision du numérique au Mali. Parallèlement à ce travail technique, poursuivra-t-elle, le département de l’Économie numérique et de la Prospective a également initié un certain nombre d’actions visant à dynamiser davantage l’écosystème du numérique au Mali. Au nombre de celles-ci, figurent les «Vendredis Tech», «Tech Fridays» et une édition spéciale réservée uniquement aux jeunes des régions qui se tiendra le vendredi 27 mars 2020.

OPPORTUNITÉ- Suite à la récente adoption de la loi relative aux start-up en conseil des ministres, Mme Kamissa Camara a annoncé que son décret d’application suivra très prochainement après son passage à l’Assemblée nationale. La ministre de l’Économie numérique et de la Prospective a ensuite insisté sur la nécessité d’apporter un soutien aux jeunes innovateurs et invité l’ensemble de ses collègues du gouvernement à soutenir ce secteur. Car, dira-t-elle, de là pourraient émerger des solutions disruptives aux différents problèmes auxquels sont confrontées nos populations.
Au nom du président de la République, Dr Boubou Cissé a apporté son soutien et son accompagnement à Mme Kamissa Camara pour cette initiative qui vient après d’autres actions importantes et porteuses pour l’économie nationale. À travers la diversité des invités et la qualité des experts, a indiqué le chef du gouvernement, on peut dire que ce forum va au-delà de la dimension nationale. Après avoir rappelé que le projet s’inscrit en droite ligne de la vision du président de la République, Dr Boubou Cissé a promis que «tout ce qui devra être fait pour transformer cette accélération de l’économie numérique, de la digitalisation de par le monde en une opportunité pour le Mali, sera fait».
Quant au directeur général de Smart Africa, il a expliqué que Bamako digital days se déroule dans un cadre particulier. Depuis plusieurs années, renchérira-t-il, le Mali est en pleine transformation numérique qui entraîne une évolution continuelle auprès des instances tant publiques que privées. Le pays a mis en place de nombreuses actions et d’importants moyens pour la promotion du numérique et encourage les citoyens à s’y investir de plus en plus dans une perspective de développer l’économie nationale.
Le Mali a aussi investi dans les infrastructures de télécommunication connectant, ainsi, les organisations du secteur privé-public et non gouvernemental à l’économie du savoir et mettant en place une base solide pour le développement de l’économie numérique. Ces efforts sont aussi remarquables dans le domaine de l’entrepreneuriat qui est le projet phare porté par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta au sein de l’Alliance Smart Africa.

Aminata Dindi
Sissoko 

Source: Journal l’Essor-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *