Après une récente mission au Mali : Les recommandations du FMI au gouvernement

Du 12 au 16 mars dernier, le Mali a accueilli une mission du Fonds Monétaire International (FMI) d’une semaine de travail concernant l’évaluation des nouvelles performances économiques du Mali. Après cette mission dirigée par Mme Boriana YONTCHEVA, le FMI donne aujourd’hui, ses impressions.

La revue du Fonds monétaire internationale au Mali vise à constater au temps T les engagements pris par le gouvernement et se projeter dans le futur. Au terme de sa mission, Mme Boriana YONTCHEVA s’est dit satisfaite.

« Au temps T, fin décembre 2017, la mise en œuvre du programme a été satisfaisante et tous les critères de suivi du programme aussi bien qualitatif, quantitatif que les réformes structurelles que le gouvernement devait mener, tout a été mené à bonne date », avait expliqué le chef de la mission, Mme Boriana Yontcheva .

La mission du Fmi et le gouvernement ont discuté des efforts pour intensifier la mobilisation de recette intérieure dans le cadre d’une stratégie à moyen terme visant à maintenir la forte performance que le gouvernement a réalisée au niveau de la mobilisation des recettes intérieures, et permettre de continuer d’allouer davantage de ressources aux programmes sociaux.

Après cette visite de Mme Borianna Yontcheva, Aujourd’hui, le FMI recommande au gouvernement malien de fournir plus d’efforts pour renforcer l’évaluation et la hiérarchisation des nouveaux projets d’investissements et plus généralement à améliorer l’efficacité des investissements publics.

Dans l’exigence des donateurs, il faut noter que le Fmi et d’autres partenaires au développement, notamment la Banque mondiale et les Nations Unies abordent des questions sur le secteur de l’éducation, de la santé, de l’assainissement et l’eau comme prévu dans le plan national de développement du gouvernement.  Cet exercice vise à chiffrer les coûts pour atteindre les Objectifs du développement durables dans les trois secteurs d’ici à 2030. La FMI note que le gouvernement est ambitieux en matière de l’eau pour tous d’ici à 2021.

Pour l’avenir, le gouvernement et le Fmi parviennent  à un accord sur la politique devant permettre de conclure et d’achever la huitième revue du programme. Du coup, il y aura un décaissement record du Fonds monétaire de 25 milliards de francs CFA.

Arouna Traoré

Par Nouveau Réveil

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *