ANTIM : La poursuite des grands chantiers en vue

En acceptant de revoir son budget 2018 à la hausse, à la somme de 1 636 247 000FCFA, l’Agence nationale de télé-santé et d’informatique médicale est déterminée à aménager très bientôt dans son nouveau siège

L’Agence nationale de télésanté et d’informatique médicale (ANTIM) a tenu la semaine dernière dans ses locaux, la 14ème  session ordinaire de son Conseil d’administration. A l’ordre du jour figuraient l’examen et l’adoption du procès-verbal de la 13ème session;  le rapport d’activités et financier de l’année bouclée et le programme d’activités et l’adoption du budget 2018.

Dans un discours d’ouverture, le président du Conseil d’administration Dr Cheick Oumar Dembélé, conseiller technique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique s’est appesanti sur les activités programmées pour 2018 et celles qui ont été réalisées durant la période écoulée. Pour l’année en cours, l’ANTIM compte poursuivre avec les grands chantiers déjà entamés. Il s’agira de continuer avec les activités planifiées, tout en situant les responsabilités bien établies et un chronogramme trimestriel de réalisation. Également, la direction de l’ANTIM décrira de manière exhaustive les indicateurs de résultats et d’impacts des différentes activités planifiées. Tout cela sera supporté par des charges financières bien précises.

Rappelant les activités réalisées au cours de 2017, Dr Cheick Oumar Dembélé dira qu’elles ont porté essentiellement sur: la sensibilisation de tous les établissements de santé sur les opportunités offertes par le Datacenter et les sévices qu’il héberge; la poursuite de la dotation des CSCOM,  des hôpitaux et des directions centrales, en ligne pour la flotte mobile de la santé; le renforcement des capacités des agents de la santé publique,  en informatique de santé et en travail social spécialisé; la réalisation des visioconférences; la réalisation des téléconsultations de routines avec les CHU partenaires.

A ces activités, s’ajoutent d’autres non moins importantes, telles que la mise à jour et le suivi des sites Web et réseaux sociaux de l’Agence et du ministère de la santé et de l’hygiène publique;  la mise à jour de la base de données et la production des cartes professionnels pour le compte de l’Ordre des médecins du Mali; la réalisation d’une supervision intégrée formative semestrielle des activités de transmission des données par téléphone mobile et autres projets de l’Agence etc.

Interrogé après l’ouverture des travaux, le directeur général de l’ANTIM, médecin colonel Ousmane Ly dira que la période écoulée a été aussi marquée par le renforcement des capacités des ressources humaines; la mise en place d’un centre d’appel d’urgence pour mère et enfant.  Cela, ce fera par un numéro par lequel, un patient pourrait appeler afin de se faire secourir. Aussi,  l’ANTIM a pu négocier avec un partenaire espagnol pour mettre en place un programme de télémédecine pédiatrique. Toujours pour Dr Ly,  l’année 2017 a vu la création et la tenue des rencontres mensuelles du groupe technique de travail en santé;  l’intégration des centres de soins militaires dans la flotte en continuité de l’action relative aux systèmes de communication pour la gestion des blessés de guerre etc.

Il faut noter que cette 14ème a été conclue par la formulation des recommandations pertinentes  allant dans le bon fonctionnement de l’ANTIM.

Diakalia M Dembélé

22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *