Agence d’aménagement des terres et de la fourniture de l’eau d’irrigation : Le défi de promouvoir le développement durable

C’est ce qu’entend relever la direction générale de l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation (ATI). Cela a été exprimé lors de sa 3ème session ordinaire du Conseil d’administration qui s’est tenue le jeudi dernier à la Direction des Finances et du Matériel du ministère de l’Agriculture.

La session a porté  sur  les points suivant : l’examen du rapport d’activités de  2017  l’examen de  l’état d’exécution du budget de 2017 ; l’examen du budget ; l’examen du projet de programme d’activités 2018 ainsi que celui  de l’accord d’établissement de l’agence.
L’ATI est un instrument de promotion du développement durable de l’agriculture malienne. Pour se faire, elle œuvre en vue d’assurer  à l’ensemble des maliens, une sécurité alimentaire durable avec une réduction considérable du niveau de pauvreté de la population. Etablissement public à caractère industriel et commercial, l’agence  contribue à la satisfaction des besoins en terres agricoles aménagées.
Dans le cadre de ses missions,  l’ATI vient en appui aux  réalisations des infrastructures et des équipements ruraux dans les bassins de production et  accompagne les producteurs dans la gestion des aménagements hydro-agricoles.
Pour la concrétisation de ses activités,  l’ATI s’est focalisée  sur son opérationnalisation et la préparation de projets d’accompagnement. Et dans ce cadre, l’agence a enregistré l’arrivée des agents de diverses catégories du domaine comme noté par le ministre de l’agriculture.
Par ailleurs on retient que l’ATI s’est également chargée de la réalisation technique et financière du programme des nouveaux villages agricoles (20 programmés dans les bassins de production agricole).  Et conformément au programme 2014-2018, on prévoit l’aménagement de 100 049 ha en maîtrise totale de l’eau et 47 848 ha en maîtrise partielle de l’eau  sur financement du gouvernement du Mali.
S’exprimant à ce sujet, le ministre de l’agriculture, Dr Nango Dembélé Dembélé, a  rappelé l’ambition de son département. Lequel cherche à apporter les changements institutionnels, technologiques et économiques nécessaires au développement des chaînes de valeur pour une agriculture moderne, compétitive et respectueuse de l’environnement.
Aussi, il a remercié  les PTF notamment  la Banque mondiale  pour son appui à l’ATI. Avant de  lancer  le site de l’agence au bénéfice d’un développement durable.

Mahamane Maïga

Lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *