Aéroport Modibo Keita Sénou: Col. Lassina Togola, fin connaisseur des aéronautiques aux commandes

Nommé par le président du Conseil national pour le salut du Peuple(CNSP), le Colonel Lassina Togola est le nouveau Président directeur général des aéroports du Mali. Portrait d’un militaire ayant fréquenté les meilleures écoles de formation de pilote à travers le monde.

 

Le désormais PDG des aéroports du Mali, Col. Lassina Togola, au regard de son parcours dans le domaine aéronautique est loin d’être un novice à la tête  de la structure aéroportuaire de notre pays. Le choix du président du CNSP, Assimi Goita, sur l’enfant de Koumantou n’est pas fortuit. Il entend mettre à profit les expériences du Col. Lassina Togola pour relever les défis courants au niveau des aéroports du Mali.

Né en 1979 à Tabacoro (Koumantou, Bougouni), Col. Lassina Togola  est un pilote ayant une expérience dans le domaine de la gestion des aéroports.

A son passage, courant 2001, au test psychotechnique avec la coopération française ; au test d’entrée au pôle aéronautique à vocation régionale de Garoua au Cameroun ; et celui d’entrée à l’école de l’air en France (Salon de Provence), ensuite son  départ en France pour le stage de formation d’officier et de pilote, le Colonel Lassina Togola a derrière lui,  10 ans de formation militaires et technique essentiellement dans le domaine des avions.

De 2001 à 2003, il a suivi de formation d’officier à l’Ecole de l’Air en France  et celle compressée d’ingénieur en aéronautique au Cours Spécial de l’Ecole de l’Air de Salon de Provence en France.

De 2003 à 2004, il poursuit une autre formation de pilote à l’Ecole de Pilotage de l’Armée de l’Air en France (COGNAC en France). La même année, il est détenteur du Brevet militaire de 1er degré de pilote sur avion.

Assoiffé des connaissances, Lassina Togola poursuit entre 2004 à 2005 sa spécialisation de pilote de Transport à l’Ecole de l’Aviation de Transport à Avord en France. Il obtient son Brevet Supérieur de Pilote militaire, mention Transport de troupes.

En 2006, il bénéficie la formation pilote opérationnel sur Tétras au PANVR de Garoua avec la coopération française.

En 2008, il participe encore à la formation pilote instructeur au PANVR de Garoua au Cameroun avec la coopération française.

Entre fin 2008 et début 2009, il effectue un stage de murissement sur l’avion de Transport Antonov-26 en Russie.

En février 2011, il a suivi un cours d’état-major des opérations tactiques au Centre International Koffi ANAN du GHANA (TOCS).

D’août 2011 à février 2012, il est à l’Ecole d’Etat-major Air en Tunisie, « mention Air ». Du 25 août 2018 au 07 juillet 2019 à l’Ecole Supérieure de Guerre Air « mention air » en Tunisie.

Col. Lassina Togola a aussi une riche expérience professionnelle.

Courant 2005, il occupe le poste du Commandant d’unité adjoint de l’Escadrille de Transport à la BA101. La meme année, il a été promu au grade de Lieutenant à compter du 01 octobre 2005 et détaché permanent à l’escadrille d’aviation légère d’observation (ALO) comme pilote abonné.

En 2008, nommé Commandant d’Escadrille de l’Aviation Légère d’Observation (ALO). En 2009, il est le chef des Moyens Opérationnels de la Base Aérienne 101 Senou et ensuite directeur du Centre de Formation et de Sélection des jeunes Pilotes de l’Armée de l’Air à Sénou.

Successivement, il a été nommé chef de la Division des Opérations à l’Etat-major de l’Armée de l’Air en 2013, Sous-Chef d’Etat-major Opérations, Armée de l’Air en 2016 ; et Commandant de la Région Aérienne numéro 01 en 2020.

Pilote de son état, Colonel Togola a mené plusieurs opérations au Mali.

Dès le 23 mai 2006, il conduit le déploiement à Gao dans le cade de l’opération au nord dénommée « Opération Djiguitougou » à bord des Tétras (avion léger de reconnaissance) pour les missions d’observation au profit des troupes terrestres.

Début 2007, un autre déploiement temporairement (03 mois) à Tombouctou pour participer à des missions de ratissage sur la ligne frontalière Mali-Mauritanie.

Juin 2007, il conduit encore, le redéploiement à Gao dans le cadre de l’opération «Djiguitougou ».

Courant 2008, le déploiement à Sévaré pour des missions de reconnaissance dans le Gourma et vers la ligne frontalière Mali-Burkina verra sa participation en tant que pilote.

En 2011, le nouveau PDG des aeroports du Mali a participé à l’opération BENKAN (frontière Mali-Mauritanie, opération bipartite).

Dès le début de l’Opération Serval, en 2013, il a participé aux  différentes sessions de Planification des opérations (exp : Ndjamena,  Mauritanie, Niger, Burkina Faso, Ecole de Maintien de la Paix, etc.) avec les partenaires français et africains des pays du sahel.

Entre 2013, 2014 et 2015, il conduit le déploiement ponctuel à Sévaré dans le cadre de l’opération MALIBA, participe aux missions de surveillance aéroportuaires (Aéroport de Bamako) à bord d’un Cessna-206 équipé ISR (Intelligence Surveillance and Reconnaissance) et à la formation pilote instructeur ISR sur Cessna-206 avec obtention d’une licence civile.

A la tête des aéroports du Mali, Col. Lassina Togola possède une grande expérience aéronautique quantitative. Spécialisé dans les opérations aériennes, il est pilote de transport et pilote instructeur. Très dynamique dans le domaine, il totalise 5500 heures de vol actuellement reparties comme suite : 3000 heures de vol dans les opérations militaires au profit des troupes terrestres ; 1090 heures de vol d’instruction au profit des jeunes pilotes ; 250 heures dans le cadre des opérations de pluies provoquées et 700 heures de vol pour les missions de lutte anti-acridienne dans la zone office du Niger et le reste pendant ma formation de pilote en France.

En plus de ses nombreuses autres expériences, Lassina Togola a obtenu les grades de lieutenant le 1er octobre 2005, capitaine le 1er janvier 2009, commandant le 1er octobre 2012, lieutenant-colonel le 1er janvier 2016, et colonel le 1er octobre 2019.

Col. Lassina Togola parle le bambara, le français, l’anglais et un peu le russe. Ses loisirs, le sport (natation, marche à pied), la musique, la lecture et les activités aéronautiques en aéroclub.

LA REDACTION

SourceLe Radar

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *