A l’issue du Salon de l’Entrepreneuriat et des PME Cinq lauréats retenus pour le financement de leurs projets

Après cinq jours d’intenses travaux à travers des dispositifs spéciaux d’aide à l’insertion des jeunes, les rideaux du premier Salon de l’Entrepreneuriat et des PME sont tombés, le vendredi 26 juillet, au Centre International de Conférences de Bamako. L’évènement a mobilisé plus de 2000 visiteurs sur 1000 attendus, un pari gagné de la ministre Safia Boly, qui promet un renforcement de la culture entrepreneurial, car, dit- elle  » l’entrepreneuriat jeune au Mali a de beaux jours devant lui « . Une bonne nouvelle pour les jeunes et femmes porteurs de projets.

 

En vue de promouvoir la politique de soutien et d’accompagnement des entreprises en création, un concours d’appel à projets a été initié, au cours duquel 385 candidats ont soumis leurs projets en ligne. Une phase au terme de laquelle 37 dossiers ont été présélectionnés pour passer à la seconde étape. Les 37 candidats ont eu une séance de briefing et coaching sur les procédures  du Pitch afin de leur fournir des atouts qui leur seront utiles au-delà du concours.

Ainsi, quatre femmes et un homme sont les heureux gagnants de ce concours. Il s’agit de Boureima Coulibaly, premier, qui a développé un outil technique pour maitriser les besoins en agriculture, intitulés un Toit, un Champ. Il est suivi d’Assitan Fofana, qui soutient un système d’énergie renouvelable. Aminata Théra, 3è, a développé la transformation de produits locaux sans sucre ajouté pour les diabétiques. Quant à la 4è, Kadiatou Sogoba, elle a développé un système de transport via les réseaux sociaux. Enfin, Rokiatou Sanogo s’est activée dans la transformation de produits locaux.

L’occasion pour la ministre de la Promotion de l’investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat National, de saluer l’esprit entrepreneurial des candidats, particulièrement des femmes, car, a-t-elle dit, « l’entrepreneuriat malien a de beaux jours devant elle« . Ainsi, elle fonde l’espoir que les leçons tirées de cette première édition contribueront à susciter l’engagement de tous et de chacun, à créer un effet d’entrainement nécessaire au développement et à la promotion de l’entreprenariat jeune, notamment féminin.

Il s’agit de mettre en place de véritables baromètres de l’entrepreneuriat jeune et féminin grâce à des évaluations systématiques de la performance. Elle précise qu’il ne s’agira pas d’évaluer pour évaluer mais de définir des critères objectifs, pertinents en rapport direct avec les attentes des acteurs et des promoteurs dudit secteur. Enfin, dépasser les cloisonnements pour contribuer à l’essor de l’entrepreneuriat jeune et féminin.

Par ailleurs, le Salon, pour la ministre, a été l’occasion de débattre au travers de panels consacrés à la promotion et au développement des PME. Ces échanges entre acteurs ont, selon elle, permis d’approfondir la réflexion sur les principaux goulots d’étranglement à l’émergence de l’entreprenariat. Elle s’est réjouie de constater la volonté des jeunes d’aller vers la culture entrepreneuriale et au renforcement du secteur.

C’est d’ailleurs, en cela que le Salon a innové, tant par sa forme que par son contenu qui est de stimuler la culture entrepreneuriale dans tous les domaines.

D’ores et déjà, elle dit faire confiance aux jeunes et femmes qui ont pris part aux formations pour la gestion de leurs projets. Le Fonds Khalifa sera, à cet égard, un soutien de taille. Avec ce fonds, et à travers le gouvernement, il s’agit d’accorder les moyens financiers et l’accompagnement nécessaires aux PME pour les soutenir vers le développement.

Les jeunes porteurs de projets, visiblement heureux de ce premier Salon, gardent l’espoir de se voir émerger dans le secteur qu’ils ont choisi. Ils ont ainsi saisi cette occasion pour remercier la ministre et son staff pour l’organisation sans faille du salon. Le rendez-vous a été donné pour l’année prochaine.

F. Mah Thiam KONE

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *