8ème journée des banques et établissements financiers du Mali : Tous contre la cybercriminalité !

Le rehaussement du taux de bancarisation au Mali ne fait pas perdre de vue les banques et établissements financiers maliens leurs devoirs de fournir un service fiable à leurs clientèles en se protégeant contre les cybercriminels. Ce souci est constant chez les responsables de l’Association professionnelle des Banques et Etablissements financiers du Mali (APBEF) qui ont renouvelé leurs engagements à ne céder la bataille jusqu’à la cessation totale des attaques. C’était à la faveur de la cérémonie de lancement des travaux de la 8èmeédition de la Journée des Banques et Etablissements financiers du Mali tenue le 11 mai 2018 au palais des Sports.

« Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants, c’est l’indifférence des bons », disait le célèbre révolutionnaire américain, Martin Luther King. Pour arriver à bout des cybercriminels, l’Association professionnelle des Banques et Etablissements financiers du Mali s’inspire, fortement, de cette célèbre citation. Ses responsables sont, déjà, sur les remparts et sollicitent le concours de tous (décideurs politiques et société civile) afin de rendre la riposte plus vigoureuse. Mais, cet indispensable concours des partenaires extérieurs des banques n’est toujours pas acquis totalement. C’est pourquoi, chaque rencontre des banquiers est mise à profit pour appeler à la mobilisation générale. Les travaux de la 8ème édition de la Journée des banques et des établissements financiers du Mali n’ont pas dérogé à la règle. A la faveur de ce rendez-vous annuel entre les professionnels de banques et le monde extérieur, les responsables de l’APBEF ont, encore, remis la question sur la table en choisissant le thème : « la cybercriminalité : menaces du 21ième siècle pour les banques ».

Selon la présidente de l’APBEF, Mme Touré Coumba Sidibé, le choix de ce thème n’est pas fortuit. « Nous ne doutons point  que la conférence du 12 mai contribuera à offrir, comme à l’accoutumée, un cadre de dialogue, d’échanges et de concertations sur ce phénomène qui prend de l’ampleur chaque jour. Il s’agira aussi d’échanger sur les solutions mises en place par les banques pour se protéger et réduire le niveau des attaques auxquelles elles ont à faire face. A ce titre, notre profession cherchera à susciter et à renforcer l’adhésion des décideurs politiques et autres acteurs concernés à ses efforts visant à assurer aux populations à faibles revenus, ainsi qu’aux micros entreprises, un accès durable à une large gamme de produits et services financiers», indique la présidente de l’association. Par ailleurs, elle ajoute que cet objectif ne sera atteint avec les seuls efforts des banquiers. « Il requiert l’implication effective de tous et notamment  décideurs politiques et administratifs, chefs coutumiers, société civile, associations de consommateurs, hommes de médias. C’est à ce prix et à ce seul prix  que nous y arriverons. Car, l’un des paravents est d’éduquer et d’informer », dit Mme Touré Coumba Sidibé.

Selon la Secrétaire générale du ministère de l’Economie et des Finances, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, l’organisation de cette journée démontre clairement non seulement le dynamisme du secteur bancaire malien, mais aussi la volonté de celui-ci d’aider les hautes autorités du Mali à relever bien de défis sur le plan économique. « La contribution des banques et établissements financiers dans l’économie malienne est assez éloquente », s’est réjouie la représentante du ministre de l’Economie et des Finances avant de faire mention spéciale aux opérateurs économiques maliens qui apprennent, de plus en plus, à faire confiance aux banques.

Youssouf Z KEITA

Infos Soir

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *