44EME RÉUNION ANNUELLE DE LA BANQUE ISLAMIQUE DE DÉVELOPPEMENT

La moisson a été bonne pour Dr Boubou Cissé

La 44ème réunion annuelle de la  Banque Islamique de Développement  a servi de cadre pour notre ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, de signer avec cet établissement financier  un accord de financement de 19, 65 milliards de FCFA en faveur de l’accès à un enseignement primaire de qualité pour 596 597 enfants non scolarisés.

Notons que Dr Boubou Cissé a participé  à la 44ème  réunion des assemblées annuelles de la Banque Islamique de Développement tenue du 04 au 06 Avril 2019 à Marrakech au Maroc. Cette occasion a servi de cadre pour Dr Cissé de rencontrer le Président du Groupe de la BID, Dr Bandar Hajjar. Ils ont mis l’accent sur l’état de la coopération entre le Mali et l’institution financière et échangé sur les nouvelles perspectives. Il nous revient que le « développement du capital humain et l’inclusion sociale », qui constitue l’un des principaux axes stratégiques du nouveau plan de développement du Mali « CREDD 2019-2023 », a été au cœur des discussions entre les deux personnalités. Cette rencontre a été marquée par  la signature d’un accord de financement d’un montant de 30,33 millions de dollars (soit environ 19,65 milliards de FCFA) pour le projet PACETEM (Programme d’accès à l’éducation pour tous les enfants au Mali). Ce projet vise à soutenir les efforts du gouvernement visant à garantir l’accès à un enseignement primaire de qualité pour les enfants au Mali.

« Le développement du capital humain est un enjeu majeur pour le développement de notre pays. L’accès à l’éducation et l’amélioration de la qualité de l’enseignement sont des leviers essentiels pour disposer de ressources humaines de qualité. C’est donc avec un réel plaisir que je viens de signer cet accord de financement à travers lequel le Groupe de la Banque Islamique de Développement consent à la République du Mali une contribution d’un montant de 30,33 millions de dollars (soit environ 19,65 milliards de FCFA) pour appuyer l’État du Mali à mettre en œuvre le projet PACETEM (Programme d’accès à l’éducation pour tous les enfants au Mali). Ce projet permettra de scolariser 596 597 enfants non scolarisés sur la période 2018-2021 et de leur fournir une éducation de qualité grâce à des stratégies éducatives complètes et validées afin de surmonter les multiples obstacles rencontrés dans le secteur de l’éducation »,

a déclaré Dr Boubou Cissé. Selon les données, le projet PACETEM couvre (….)

PAR TOUGOUNA A. TRAORE

Source: nouvelhorizonmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *