29EME ASSEMBLEE GENERALE DE KAFO JIGINEW : L’exercice 2017 clos avec un taux de croissance global de 7,6%

Le Réseau de caisses d’épargne et de crédit, Kafo Jiginew, a tenu le jeudi 7 juin 2018 sa 29ème Assemblée générale au Conseil national du Patronat du Mali (CNPM). Présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, la rencontre s’est ouverte en présence du président du Conseil d’administration de l’établissement, M. Karim dit Karamoko Konaté, du directeur général de Kafo Jiginew, M. David Dao. Ont également pris part à l’ouverture des travaux, le représentant de la BCEAO, le président de l’APCAM, les associés et plusieurs invités du réseau Kafo Jiginew. Il ressort des travaux de cette journée que la caisse a connu des performances en 2017, avec un taux de croissance de 7,6%.

 

Après les mots de bienvenue de M. Karim Karamoko Konaté, président du Conseil d’Administration, le directeur général de Kafo Jiginew, M. David Dao a fait une présentation du rapport de gestion sur les activités de la caisse au titre de l’exercice 2017.

Selon cette présentation, c’est en application des dispositions de l’article 27-7 des statuts que le Conseil d’administration a convoqué cette assemblée générale ordinaire pour rendre compte des activités de l’exercice 2017 et soumettre à l’approbation les comptes sociaux arrêtés au 31 décembre 2017. Ainsi, selon M. Dao, «en 2017, Kafo Jiginew a connu un taux de croissance global de ses activités de 7,6%». Une croissance qui s’explique par l’effort intense déployé par l’ensemble de ressources humaines, et cela dans un contexte délicat marqué par la poursuite de l’assainissement des comptes, la reconfiguration des guichets et la mise en conformité des gérants des caisses rurales. Pour lui, «malgré ces nombreuses activités, l’institution n’a pas failli à sa mission de préserver la sécurité et la liquidité des dépôts, d’assurer le service crédit tout en veillant sur la qualité du portefeuille». Car, dit-il, «la caisse a accompli avec grand professionnalisme sa mission économique et sociale qui consiste à assurer le soutien financier aux populations démunies pour couvrir leurs besoins». Elle a aussi assuré correctement les traitements et salaires de ses 716 travailleurs, tout en répondant avec efficacité à ses engagements financiers envers tous les partenaires financiers.

Aussi, la comparaison des états financiers de la caisse de 2017 à ceux de 2016 fait apparaitre du côté des états financiers, un total bilan de plus de 50 milliards de F CFA contre près de 47 milliards, soit une augmentation de 8,7%. Les produits totaux enregistrés en 2017 sont de plus 7 milliards 696 millions en 2017 contre près de 7 milliards 73 millions en 2016.  Les charges ont été de plus de 7 milliards en 2017 contre plus de 6 milliards en 2016. Ainsi, le résultat de l’exercice 2017 est bénéficiaire et ressort à plus de 514 millions contre un bénéfice de plus de 356 millions en 2016, soit 44,2%.

Quant au produit net bancaire et au résultat brut d’exploitation, ils sont aussi en net amélioration, soit 12,7% et 15,8%.
Le budget d’investissement a fait une réalisation de plus de 484 millions de F CFA, contre une prévision de 875 millions, soit un taux de 55,3%.  Quant au budget de fonctionnement, prévu à plus de 6 milliards 976 millions de FCFA, il a pu être réalisé à plus de 7 milliards FCFA 633 millions, soit un taux d’exécution de 109,4%.

Par ailleurs, en 2017, notons que les activités de la Caisse Kafo Jiginew ont été marquées par la poursuite du soutien à l’agriculture en milieu rural et diverses activités en milieu urbain.  Ainsi, selon M. David Dao, «grâce au niveau et à la qualité de ses interventions, Kafo Jiginew est un devenu un partenaire incontournable du financement des activités rurales». Ainsi, la mécanisation s’est poursuivie par l’octroi de matériels agricoles légers et lords, dont des tracteurs. A en croire, M. Dao, le nombre des tracteurs fournis aux producteurs a atteint 700 en décembre 2017 et est 900 actuellement. Aussi, des dizaines de milliers d’équipement agricole ont été financés grâce aux concours obtenus auprès de partenaires financiers.

Pour sa part, le ministre de l’Economie et des Finances a salué les responsables de la caisse Kafo Jiginew pour le respect vigoureux de cette tradition édictée par les textes de l’UEMOA. Pour lui, cela est «la preuve de la grande transparence qui entoure la gestion de la caisse».

Le ministre Cissé rappellera qu’il a été assigné aux institutions de microfinance, la mission de contribuer au développement socio-économique, tout en facilitant un large accès aux services financiers pour les populations à faible revenu afin de diminuer sensiblement la pauvreté. «Kafo Jiginew, au-delà de son rôle d’intermédiaire financier, doit être considéré comme un véritable vecteur de croissance pour le développement économique social, solidaire et durable dans notre pays» a-t-il dit.

Notons que la cérémonie a été marquée par la remise de prix de performance pour l’exercice 2017 aux cinq meilleures caisses du réseau.

Dieudonné Tembely

 

Source: infosepte

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *