23ème conseil de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) : Les performances de la direction générale saluées !

Présidé par Mme Aminata Sidibé Diallo, le conseil d’administration de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile a tenu dans la matinée du jeudi 28 juin au siège de l’ANAC à Sotuba les travaux de sa 23ème session ordinaire.

Aux cours de cette session, les administrateurs ont passé au peigne fin, entre autres, le compte rendu des activités et du compte de gestion au 31 décembre 2017, celui des activités au 31 mai 2018 ainsi que les questions diverses soumises par la Direction générale.

Dans son intervention, Mme Aminata Sidibé Diallo a souligné avec beaucoup de satisfaction les efforts consentis par la Direction générale de l’ANAC dans le cadre de la consolidation des acquis en matière de sécurité et de sureté à l’Agence Nationale de l’Aviation Civile.

Au titre des acquis importants de l’ANAC, elle a rappelé l’accréditation du Mali par l’OACI  d’un taux de conformité de 73,39% à l’issue de sa mission de validation coordonnée menée du 16 au 22 décembre 2015.

En plus, elle dira que la   certification de l’Aéroport International Président Modibo Keïta-Sénou (AIPMK-S) intervenue le 6 octobre 2017 a permis d’améliorer ce taux. « La mise en œuvre des plans d’actions correctrices des audits sureté de l’OACI de février 2009 et de l’UEMOA de novembre 2013, affiche respectivement un taux de conformité de 95,5% et 81% » a-t-elle déclaré.

Abordant l’évolution du trafic aérien, elle soutient qu’il convient de noter que les mouvements d’avion sont en hausse de 10,1% en 2017 à l’AIPMK-S par rapport à 2016. Cette hausse, dit-elle, s’explique essentiellement par le nouveau programme de vols de certaines compagnies dont ‘’Air Cote d’Ivoire’’ ainsi que l’implication de nouvelles compagnies telles que ‘’Corsair’’.

Après avoir souligné que le trafic passager à connu une croissance de 11,5% en 2017 par rapport à 2016, elle dira que le trafic fret et poste au niveau de l’AIPMK-S ainsi que le trafic commercial dans les aérodromes de l’intérieur ont conservé leur tendance à la hausse constatée en 2016.

Parlant du domaine des infrastructures, elle citera entre autres en termes de projets réalisés, l’acquisition de machine de sureté, l’immatriculation des domaines aéroportuaires de Kolokani et Kita, les travaux de construction de la BTA de la Gendarmerie de Tombouctou et les travaux de réhabilitation sommaire du parking avion provisoire situé en face du bloc technique.

S’agissant du plan financier et administratif, la PCA notera que le budget 2017 en recettes a été exécuté à hauteur de 111,73% en termes d’émissions et 95,16% en termes de recouvrement. « Comparé à l’exécution 2016, cela représente une variation positive de 8,9% pour les émissions et 3,6% pour les recouvrements, imputables essentiellement à une reprise des activités aériennes en 2017 » a-t-elle précisé, tout en exprimant les félicitations du conseil à la Direction générale.

Quant aux dépenses, elle dira que le taux d’exécution du budget 2017 est de 87% contre 71,66% en 2016 et que le budget de fonctionnement a été exécuté à hauteur de 91% contre 88% pour le budget d’investissement.

« Le conseil, tout en appréciant ces résultats positifs enregistrés qui sont les plus élevés depuis 2014, invite la direction générale à persévérer  sur cette voie afin que l’Agence puisse adapter constamment ses équipements aux standards OACI » a t- elle-déclaré.

Par Moïse Keïta

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *