128ème session du Conseil d’Administration de la BNDA à Paris : Un financement de 10 millions d’euros pour accroître les activités en faveur des clients

Cette décision a été prise lors de la 128ème session de son Conseil d’Administration, tenue à Paris le 17 mai 2018. C’était sous la présidence du président du Conseil d’Administration de la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA), M. Moussa Alassane DIALLO, en présence du nouveau Directeur Général de la BNDA, Souleymane WAÏGALO, Sylvain FAURE, du représentant de BPCE international et du représentant de l’AFD, Monsieur Pascal COLLANGE.
Il ressort que  la banque va poursuivre ses efforts pour ouvrir davantage d’agences, attirer davantage de clients et distribuer davantage de produits pour ses clients. L’accent sera mis sur la digitalisation et particulièrement le mobile banking.
Pour mener à bien ses missions,  le conseil d’Administration de la BNDA a approuvé la signature d’une convention de financement de 10 millions d’euros avec la KFW, la Coopération allemande.  Cette ressource, qui vient s’ajouter aux 30 millions d’euros accordés par l’AFD et aux 10 millions d’euros du Crédit coopératif en moins d’une année, permettra d’accroître significativement les activités en faveur des clients de la BNDA. Ces prêts attestent la bonne santé financière de la BNDA et traduisent une capacité d’endettement qui force la confiance de ses partenaires ».
Sylvain FAURE, représentant de BPCE international, s’est dit fier des performances commerciales de la banque surtout en matière de production de crédit. « 2017 a été excellent, le premier trimestre 2018 est également bon en termes de production de crédit. Les résultats financiers 2017 sont très satisfaisants. Il est important que les Maliens sachent que la BNDA est une banque très solide. Ils ont là un outil, un partenaire très solide avec un très bon niveau de fonds propres et une profitabilité qui est récurrente», a-t-il laissé entendre.
Pour le représentant de l’AFD, Monsieur Pascal COLLANGE : « la BNDA reste une grande banque, un grand établissement au service des Maliens dans les villes comme dans les campagnes avec des projets de développement et d’extension. Et la BNDA est dans une très bonne forme avec des résultats qui progressent. La banque a la chance d’avoir des actionnaires qui pensent d’abord à sa santé financière ».
A l’en croire, ces performances sont d’abord à mettre au compte d’un personnel qualifié qui est un ensemble d’hommes et de femmes qui veulent travailler, veulent continuer à se former et qui sont exigeants vis-à-vis d’eux-mêmes, […]. Ce succès de la banque est aussi le succès de ces clients qui, a-t-il poursuivi, sont aussi travailleurs et très exigeants qui pour la plus part restent fidèles à la banque.
 
Mahamane Maïga 
Lejecom
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *