10ème session ordinaire du conseil d’administration de l’ANAM: Un taux de croissance de 8,75%

L’Agence nationale d’assistance médicale (Anam), dirigée par Mme Zouré Fadimata Maïga, a tenu, le jeudi 4 février, la 10ème session de son Conseil d’administration (CA) à la Maison des aînés. Au titre de l’exercice 2016, les dépenses en chiffres et en recettes sont estimées à 2.209.283.000 FCFA contre une dotation budgétaire de 2.491.248.605 FCFA en 2015, soit un taux de croissance de 8,75% sur la dotation budgétaire de 2015.

Mme Zoure Fadimata Maiga directrice ANAM

Au menu, les administrateurs se sont penchés sur six points essentiels que sont le compte rendu de la 9ème session du conseil d’administration, le rapport d’activité 2015, le rapport d’exécution du budget 2015, le programme d’activités 2016, le projet  de budget 2016 et l’état de mise en œuvre des recommandations de la 9ème session du CA.

Selon le ministre de la Solidarité, Hamadoun Konaté, Président du Conseil d’administration (PCA), en 2015, 38.559 personnes ont été immatriculées au régime d’assistance médicale dont 35.628 indigents et 2.772 admis de droit et 159 ayant droits de victimes de guerre.

Au cours de l’année écoulée, 102.505 bénéficiaires ont été immatriculés au Régime d’assurance médicale (RAMED), parmi lesquels 15.135 ont bénéficié de prestations gratuites dans les structures publiques et communautaires de soins de santé. En cours d’immatriculation, 71.880 indigents dans les huit cercles des régions de Sikasso et Mopti en partenariat avec l’Unicef.

Il a indiqué que pour le programme de «Jigisèmè jiri», 65.000 ménages pauvres et leurs ayant droits seront enrôlés au Ramed. La nouvelle année 2016, selon le ministre, sera marquée par la volonté manifeste de certaines collectivités territoriales  de s’acquitter de leurs contributions au financement du RAMED.

L’occasion était opportune pour le chef du département, M. Konaté, de féliciter la région de Kayes qui a bien voulu procéder au versement de sa contribution pour un montant de 375.000 FCFA au titre de l’année 2015. La commune de Bendougouba  dans le cercle de Kita a procédé au versement de 125.000 FCFA.

Au titre de l’année 2015, dix communes du cercle de Sikasso dont Kourouma s’engagent à suivre leur exemple pour plus de 4 millions  et la commune IV du district de Bamako pour plus de 9 millions de F CFA.

Cette session a été l’occasion de rappeler les efforts de l’Etat par l’adoption des projets de modifications des textes régissant le RAMED et l’ANAM.

 

Brin COULIBALY

Source: L’Inter de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *