Youwarou : L’administration absente

Depuis l’attaque du camp militaire le 25 janvier dernier par les terroristes, les portes de la préfecture et d’autres structures sont toujours fermées. De sources locales, le préfet et ses sous-préfets ne sont pas sur place malgré la présence des forces armées de sécurité. Ces mêmes sources signalent que le détachement militaire, la gendarmerie et la garde nationale mènent des opérations de patrouilles nuits et jours dans la ville et ses environnants.

 G5 Sahel :

Le secrétaire permanent remplacé

Suite à de nombreuses critiques venant de l’international, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed a été écarté du poste de secrétaire permanent du G5 Sahel, au profit de Maman Sidikou.

Lors du quatrième sommet du G5 Sahel, le 6 février dernier, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed, secrétaire permanent du G5 Sahel, a été remplacé à mi-mandat par son compatriote Maman Sidikou.

Respecté au sein de cette structure, il était notamment depuis des mois la cible des critiques des grands bailleurs de fonds, l’Union européenne (UE) en tête, qui lui reprochaient son manque d’entregent, la fréquence de ses voyages et un fort intérêt pour les questions de développement, au détriment de celles portant sur la défense et la sécurité.

 Ansongo :

L’insécurité  toujours présente

Les populations de la commune de Tin Hamma dans le cercle d’Ansongo sont préoccupées par l’insécurité dans la zone. Selon elles, malgré la présence de la force Barkhane à 55 km du village, les actes de braquage sont fréquents sur l’axe Ansongo-Tin Hamma. Certaines personnes affirment avoir été victimes d’actes de torture lors de ces braquages.

 Koulikoro :

Les compressés maintiennent la pression

Les travailleurs compressés de l’HUICOMA de Koulikoro ont observé  le lundi dernier un sit-in devant le gouvernorat de la région. Selon les responsables du collectif, cette action vise à maintenir la pression sur les autorités maliennes après les multiples manifestations depuis le début de l’année. Les manifestants ont été reçus par les autorités régionales et leurs doléances enregistrées.

Yorosso :

Le prix de la pomme de terre baisse

Baisse du prix de la pomme de terre dans les marchés de Koury et Yorosso. Le kilogramme est actuellement vendu entre 200 et 250 F CFA contre 400 F CFA il y a un mois. Selon les commerçants, cette réduction est due à la période de récolte. Les marchés sont fournis de produits venus de Sikasso et de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. La campagne locale de la pomme de terre est attendue en fin février

Otage :

Le maire de Tarkint libéré

Le maire de Tarkint, Baba Ould Cheikh, enlevé il y a environ trois semaines et connu pour avoir servi de médiateur dans la libération d’otages occidentaux, a été relâché.

“Tout ce que je peux dire pour le moment, je suis libre. Je suis chez moi actuellement”, a déclaré Baba Ould Cheikh. “Oui, il est libre. Je l’ai vu i dimanche. Il se porte bien. C’est à cause d’une affaire privée qu’il avait été enlevé”, a affirmé un de ses parents, qui avait fait état fin janvier de son enlèvement, une dizaine de jours auparavant.

“Soit le rapt a été effectué par des hommes avec qui l’oppose un différend, soit ce sont des islamistes qui ont organisé le rapt”, avait alors expliqué à l’AFP une source de sécurité.

Le nom de Baba Ould Cheikh avait été cité dans l’enquête sur l’atterrissage dans la région de Gao, dans le nord du Mali, en novembre 2009, d’un Boeing 727 venant du Venezuela, transportant de la cocaïne et d’autres produits illicites, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) Après avoir déchargé son contenu, les trafiquants avaient incendié l’appareil. Arrêté en avril 2013 pour “trafic de cocaïne” par les forces de sécurité maliennes, Baba Ould Cheikh avait été libéré quelques mois après, “faute de preuves”.

La Rédaction

 

 

L’ Aube- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *