Visite du MDAC au centre du pays

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants vient de boucler une visite de terrain de 48 heures dans la 6ème région militaire Sévaré. À Koro comme à Sévaré, le général Dembélé a insisté sur l’indispensable coopération des Fama avec les populations. Au-delà des mots de félicitations et d’encouragements à l’endroit des troupes qui venaient d’enregistrer une victoire opérationnelle à Diankabou, le ministre Ibrahima Dahirou Dembélé a insisté sur le bon comportement à adopter par nos militaires sur le terrain. Pour le ministre Dembélé, le souhait de tout un peuple est aujourd’hui de voir la peur changer de camp. Et de  noter que cela constitue une instruction du chef suprême des armées.

 

Koulikoro : des armées étrangères pour les CT1 et 2

30 stagiaires de 10 nationalités différentes ont reçu vendredi 10 mai leur certificat des mains de la hiérarchie à Koulikoro. Venus du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Djibouti, de la Guinée, du Mali, du Niger et du Sénégal, ces sous-officiers sont tous des administratifs pour la gestion financière des armées. Le Directeur de l’école militaire d’administration (EMA), le Lieutenant-colonel Hamala Diarra, a souligné que la diversité des pays représentés dans cette promotion confirme la vocation régionale de l’Ecole militaire d’administration qui s’est vertueusement illustrée comme une référence sur le continent en matière de formation des officiers et sous-officiers africains, aux techniques administratives comme la comptabilité, les finances, le budget et la trésorerie.

Ségou : renforcement de capacités d’officiers et sous-officiers…

La place d’armes du camp Amadou Cheick Oumar Tall de Ségou a abrité, le vendredi 10 mai, la cérémonie de clôture de la formation de la 18ème CMATT (Combined mobile advisory Team) de l’EUTM. Organisée par l’EUTM à l’intention de 4 officiers subalternes et 101 sous-officiers et militaires du rang de la 212ème Compagnie d’infanterie motorisée, cette formation s’est tenue du 15 avril au 10 mai 2019. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité de la 2ème région militaire.

DCSSA-DTTA : fin de formation des BA1, BA2 Santé et Transmissions

Ils étaient environ 200 stagiaires hommes et femmes pour les Brevets d’armes santé et transmissions. Chacun des groupes dans sa spécialité a fait 3 mois d’intenses cours pratiques militaire et professionnel pour répondre aux missions des unités d’origines. Concernant les éléments de la santé, le Coordinateur du centre de formation, le Commandant Oumar Traoré, a félicité ses stagiaires pour les brillants résultats obtenus.
Pour les transmetteurs, le Directeur des Transmissions et des Télécommunications des Armées, le général de Brigade Moussa Traoré, a invité les uns et les autres à prouver sur le terrain les connaissances et les aptitudes acquises. Ces deux cérémonies se sont déroulées à Kati le vendredi 10 mai 2019.

Les détenteurs des BA1 et BA2 prêts à servir

La sortie des Brevets d’Armes n°1 et n°2 (Aviation, Sports et Administration) a eu lieu, le jeudi 9 avril 2019, au Centre des formations classiques à la Base 101 de Sénou. Plus de 200 sous-officiers hommes et femmes viennent de boucler un stage de formation classique de 3 mois. Cette formation s’est déroulée en 2 parties, théorie et pratique, sanctionnée chacune par un examen. Les BA aviation ont été innovés par l’introduction de la méthode de raisonnements tactiques. Quant à l’Administration, elle s’est appesantie sur ses fonctions traditionnelles à savoir la gestion du matériel et celle des deniers.

Mali-France : lutte contre les feux d’hydrocarbures

Vingt-cinq officiers et sous-officiers de la Direction générale de la Protection civile au Mali ont été formés cette semaine à la lutte contre les feux d’hydrocarbures, à l’initiative de la coopération de protection civile de l’ambassade de France au Mali. Encadrée par deux cadres de la Brigade de Pompiers de Paris, ce stage a permis aux participants, originaires de Bamako, Sikasso, Kayes et Koulikoro, de consolider leurs connaissances et améliorer leur intervention en cas d’accident de camions citernes, de feux de dépôts pétroliers ou de stations-services, ou encore d’incendie de stockage non réglementé de carburant.

 Police nationale : nouveau dispositif d’enrôlement du personnel

La Direction générale de la Police nationale a abrité, le vendredi dernier, le lancement du Système intégré de gestion des ressources humaines (SIRH/PN). Ce système consiste à enrôler tous les fonctionnaires de police dans une base de données. Il permet non seulement de trouver l’effectif réel des fonctionnaires de police mais également de connaître leurs positions et de bien organiser un plan de carrière pour les policiers. Cela va rendre la tâche facile au Directeur des Ressources humaines dans ses missions. Le système va aider la Police dans la confection des cartes biométriques et badges d’accès aux différents services de police. Ce système a été mis en place grâce au partenariat entre la police et l’ambassade des États-Unis au Mali. Le premier enrôlement a commencé depuis le 29 avril et va se poursuivre jusqu’au 24 juin 2019. Il concerne les fonctionnaires de police du District de Bamako.

 

Brèves rassemblées par Ousmane DIAKITE

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *