Urgent: l’imam Mahmoud Dicko lance un appel aux Maliens en désobéissance civile (audio)

Mahmoud Dicko a lancé ce 12 juillet un appel aux manifestants à « ne pas casser » lors de leurs actions de protestation. Sur la radio Nièta, l’imam a estimé que la lutte doit continuer mais sans violence.

« Ne laissons pas qu’ils nous poussent à la faute ou qu’ils aient l’occasion de nous porter le chapeau des actes de vandalisme », a indiqué le leader religieux.

Selon l’autorité morale du M5RFP, il n’est pas question d’abandonner le combat jusqu’à l’atteinte de l’objectif. Cependant, comme il a toujours exhorté, il demande aux Maliens à « agir dans le calme, à ne pas commettre l’irréparable ». Il ne faut pas qu’ils fassent pas de nous des destructeurs du pays ».

L’ancien Président du Haut Conseil islamique du Mali rassure sur le sort des responsables du mouvement arrêtés par les forces de l’ordre. « InchAllah, ils devraient être libérés avant la fin de la journée. C’est la promesse qui m’a été faite », a-t-il affirmé.

De peur qu’il soit également interpellé, plusieurs partisans sont massés devant le domicile de l’imam depuis le 11 juillet. Dans la soirée, une tentative des forces de l’ordre d’encercler le lieu s’est achevée par la mort de civils.

Mahmoud Dicko a rendu hommage à ces jeunes tombés sous les balles et à toutes les autres victimes des derniers événements.

S’agissant de sa propre personne, l’imam a levé les inquiétudes. « Je me porte bien, que tout le monde se rassure », a-t-il confié tout en réaffirmant sa détermination.

 

Source : Malivox

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *