Un réajustement stratégique oblige le retrait de l’armée de certains postes

Après une série d’attaques terroristes qui a fait plusieurs dizaines de morts parmi les militaires et une perte importante en matériels logistiques, l’État-major général des Armées, par souci de renverser la tendance sur le terrain, a procédé, le samedi dernier, au regroupement de certains postes militaires isolés. Il s’agit notamment des postes militaires d’Anderaboukane et d’Indelimane qui ont replié sur Ménaka, et celui de Labbezanga, sur Ansongo.

 

Le commandement militaire basé à Bamako a assuré que ce repli n’est “nullement question d’abandonner les populations”, mais selon le texte publié sur un compte tweeter, le Chef d’état-major général des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly a indiqué que, “cette décision s’inscrit dans l’exécution d’un nouveau concept d’opération qui vise à mieux adapter la stratégie à la menace des terroristes et autres narco trafiquants”.

Source : LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *