Un Casque bleu tué, une dizaine de blessés — Attaque à Tombouctou

Une “dizaine” de membres de la force française Barkhane ont été blessés samedi dans l’attaque ayant visé le site aéroportuaire de Tombouctou.

 

L’attaque a été menée par “des terroristes portant des casques bleus à bord de deux véhicules piégés, dont un aux couleurs Forces armées maliennes (FAMas) et un autre avec le sigle UN des Nations unies, qui ont tenté de s’infiltrer dans lesdits camps”, a précisé un communiqué du ministère.

” Un des véhicules piégés a explosé, tandis que le second portant le sigle UN a pu être immobilisé”, a ajouté le ministère.

“Selon la Minusma, un de ses Casque bleus a été tué lors d'” échanges de tirs “. “Le ministère malien a indiqué que l’attaque avait également fait une ” dizaine ” de blessés ” côté Barkhane “.

“Elle avait aussi expliqué que son camp de Tombouctou avait été la cible d’une ” importante attaque complexe”, évoquant des ” mortiers ” et une ” attaque au véhicule suicide “.

La Minusma précisait que la situation était à présent “sous contrôle”.

“Au moins six Casques bleus ont été blessés au cours d’une attaque sans précédent à Tombouctou”, a ensuite déclaré à l’AFP une source sécuritaire étrangère.

“C’est une attaque qu’on n’avait jamais connue”.

Déployée au Mali en juillet 2013, la Minusma, qui compte environ 12.500 militaires et policiers, est actuellement la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines.

Une attaque terroriste a fait un mort parmi les forces de l’ONU ce samedi au Mali.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues dans le centre et le sud du Mali et le phénomène déborde sur les pays voisins en particulier le Burkina Faso et le Niger, où quatre soldats américains et quatre militaires nigériens avaient été tués dans une embuscade le 4 octobre 2o17.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *