Ultimatum et rançon à Bankass : Des habitants peuls fuient la localité

La région de Mopti, profondément embrasée par des crimes horribles et inédits, continuerait de voir ses résidents partir chaque jour plus loin. C’est une nouvelle force de banditisme qui serait instaurée par des chasseurs.

Hier samedi 11 Mai 2019, dans le cercle de Bankass, plusieurs populations Peulhs des différentes localités, principalement, le quartier Foutanké, auraient quitté ces dites localités à cause de menaces sur leurs vies. habitants

Selon des témoins concordants, les chasseurs dossos exigeraient le paiement de taxes mensuelles pour les familles peulhs en échange de leur sécurisation. Chaque famille devrait payer, mensuellement, la somme de 20.000 FCFA afin de ne pas être victime d’assassinat ciblé et d’enlèvements qui aboutiraient généralement aux meurtres ou aux paiements de rançon par les mêmes familles.

Un habitant très inquiet, conseiller à la Marie de Bankass exprime son inquiétude : « 380 personnes des communautés peulhs ont abandonné leurs familles entre le 07 et hier samedi 11 mai 2019. Ce mois de Mai 2019, presque tous les peulhs du quartier Foutanké de Bankass ont quitté par crainte de représailles » rapporte notre interlocuteur.

Selon d’autres informations recueillies dans la ville, depuis la révolte des populations contre les FAMA , ces derniers ne sont plus très visibles dans la protection des populations.

Source: Figaro du Mali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *