Trois militaires guinéens tués au Sud-Ouest de Bamako

Trois militaires guinéens du contingent déployé au Nord Mali ont été tués dans la nuit du vendredi 22 février 2019 au sud est de Bamako suite à un braquage qui a mal tourné.

Dans son communiqué publié ce samedi 23 fevrier, le ministère de la Défense a indiqué que le groupe de militaires permissionnaires du contingent guineen déployé à Kidal au sein de la MINUSMA qui rentraient au pays ont ete attaqués par des hommes armés dans la localité de Siby située à 44 au Sud-Ouest de Bamako.

L’adjudant-chef Ismaël Bangoura, le sergent-chef Michel Théa et le sergent-chef Yves Haba ont perdu la vie dans l’attaque. « Le ministère de la Défense nationale condamne fermement cette attaque et réaffirme son engagement aux côtés des forces des Nations-unies, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent et pour un retour à la paix définitive au Nord-Mali », a souligné le ministre Mohamed Diané.

« Trois d’entre eux ont été tués et un autre blessé. Un civil, qui conduisait le véhicule, a également été blessé”, selon la Minusma, se disant « choquée par le lâche assassinat de ses Casques bleus« .

Le contingent militaire guinéen au Nord Mali compte quelque 900 militaires, sur plus de 15.000 personnels en uniforme de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

 

Source: guinee360

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *