Terrorisme: Deux hauts dirigeants maliens en lien avec Al-Qaïda mis sur la liste noire américaine

Le Trésor américain a annoncé le mardi 16 juillet 2019 dernier avoir ajouté à la liste du terrorisme mondial, deux dirigeants de la filiale d’Al-Qaïda au Mali. Ceux-ci sont accusés de participer à des attaques déstabilisatrices du Mali. 

 

Ali Maychou et Bah Ag Moussa, tous deux dirigeants de la Jamaat Nusrat al-Islam wal-Muslimin, organisations terroristes ont été désignés par le Trésor américain comme des terroristes mondiaux et placés sur une liste de personnes dont les avoirs aux États-Unis peuvent être bloqués, selon le bureau du Trésor. « Le Trésor vise les dirigeants de JNIM, la branche d’Al-Qaïda au Mali, pour son rôle déstabilisateur dans la conduite d’attaques terroristes dans tout le pays », a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor, dans un communiqué. « En tant que dirigeant au sein de JNIM, Bah Ag Moussa contribue directement à la violence et à l’instabilité alimentées par le terrorisme d’Al-Qaïda. »  Le Trésor a déclaré avoir ajouté Moussa à sa liste de sanctions, car il avait agi pour le compte de JNIM et de son dirigeant, Iyad ag Ghali. JNIM et Ghali ont été ajoutés à la liste des sanctions précédemment. Ces sanctions pourront-elles affaiblir ces organisations terroristes et leurs cerveaux ? C’est là la question ?

Rappelons que le 10 juillet 2019 dernier, le régime de sanction du conseil de sécurité de l’ONU a aussi sanctionné 5 personnalités maliennes. Il s’agit d’Ahmed Ag Albachar, homme d’affaires et conseiller spécial du gouverneur de la région de Kidal, Mohamed Ould Mataly, parlementaire local, Houka Houka Ag Alhousseini, Mohamed Ben Ahmed Mahri et Mahri Sidi Amar Ben Daha. Les cinq (5) personnalités maliennes sont accusées d’entraver la mise en œuvre de l’accord pour la paix signé à Alger.

K. Komi

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *