Soumeylou Boubeye Maïga, ministre de la Défense « Il n’a jamais été question de la signature d’un accord de défense entre le Mali et la France le 20 janvier »

Le ministre malien de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, a affirmé dimanche qu’il n’a jamais été question de la signature d’un accord de défense entre le Mali et la France le 20 janvier, contrairement aux rumeurs qui ont circulé à ce propos. « Nous n’avions pas arrêté le 20 janvier pour cela, mais avec la France, comme avec tous les autres pays, nous estimons que nous devons avoir un cadre juridique et politique qui va organiser nos relations militaires, comme cela s’est fait dans le domaine de l’ éducation, de la santé, des finances et beaucoup d’autres domaines », a affirmé le ministre lors d’un déjeuner de presse qui a été organisé à la faveur de la célébration de la 53ème anniversaire de l’armée nationale. « Les groupes d’experts sont en train de travailler pour que nous puissions nous doter d’un accord de coopération en matière de défense », a conclu le ministre Maïga.

 

soumeylou boubey maïga Ministre défense anciens combattant

 

Assemblée Nationale:

Soumi donne le ton d’un véritable chef de file de l’Opposition

L’Assemblée nationale du Mali est, semble-t-il, bien partie pour jouer son rôle. Car, malgré tout, l’opposition constituée par l’Urd et le Parena n’entend pas faire de la figuration. Elle entend jouer pleinement son rôle de contrôle des actions du gouvernement pour le bonheur du peuple malien et participer à l’ancrage de notre démocratie chèrement acquise. Pour ceux qui en doutaient, ils ont été bien servis. Le parti de la poignée de mains avec ses 17 députés n’entend pas faire de la figuration, il veut relever le défi en jouant pleinement son rôle dans l’édification d’un Etat fort et démocratique. C’est ainsi que le Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé est monté au créneau. « Que nous soyons respectés et nous respecterons. Si la majorité opte pour la démocratie, le bonheur du peuple, il n’y a aucun doute, nous la soutiendrons. Mais si elle veut marcher sur notre pied, nous ne nous laisserons pas du tout faire…», a-t-il affirmé tout de go. Le ton est alors bien donné et c’est au peuple soucieux de l’avenir du pays d’apprécier cette nouvelle donne à sa juste valeur.

 

 

Opération « anti-terroriste »  dans le nord du Mali

11 jihadistes tués et un soldat français blessé

11 jihadistes tués et un soldat français blessé. C’est le bilan d’une opération de « contre-terrorisme » menée par des militaires de l’opération française Serval dans le nord du Mali, vendredi 24 janvier  2014.

 

Cette opération de « contre-terrorisme » s’est déroulée à une centaine de kilomètres au nord de Tombouctou. Des téléphones appartenant aux jihadistes ont été saisis lors de cette opération.

 

L’opération française Serval qui a débuté en janvier dans le nord du Mali pour chasser les jihadistes, et qui est toujours en cours,  a beaucoup affaiblis les islamistes. Malgre cet état de fait, ils y mènent encore des attaques meurtrières.

 

Signalons que, ces jihadistes venus notamment de la Libye se réorganisaient pour occuper le terrain et s’installer durablement.

Rassemblées par Aliou Touré

SOURCE: Le Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *