Soumets-toi ou perds tout ce que tu possèdes

« Soumets-toi ou perds tout ce que tu possèdes !» Voilà le choix que doivent faire les Maliens vivant dans le centre du pays ces derniers mois.

Quotidiennement, les nouvelles de Bandiagara, Aribinda, Deguimbere et même Somadougou trahissent la triste présence de groupes terroristes qui, à travers des pillages et des assassinats, cherchent à imposer leurs lois mafieuses. La région de Bandiagara se retrouve vidée de ses habitants tandis que la population se déplace vers Mopti par milliers à la recherche de sécurité.

Dans une stratégie de survie, confrontés à la violence de ces groupes armés, les habitants se retrouvent face à deux choix : fuir ou se soumettre. Dans le premier cas, ils perdent tous leurs biens mais aussi leurs racines. Dans le deuxième cas, ils perdent leur dignité, leur foi et ne font que repousser les représailles à plus tard.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions. Il ne s’agit pas de juger les populations qui vivent sous la terreur. Chacun fait ce qu’il peut pour survivre, pour mettre sa famille en sécurité. Ces malheurs sont la faute des groupes terroristes : l’insécurité c’est eux, le manque de développement c’est aussi eux, la violence et la terreur c’est encore eux.

C’est même la faute d’un groupe terroriste très précis : la Katiba Macina, commandée par Amadoun Koufa. A travers ses prêches il fait croire aux habitants de la région qu’en se soumettant à ses diktats, ils vivront en paix. Mais la réalité est toute autre, les assassinats, pillages et viols continuent même dans les villages qui ont fini par accepter de se soumettre aux bandits de Koufa.

De nombreux villages refusent de se soumettre à cette violence et à cette interprétation erronée de l’Islam. Leurs habitants ont été volés de leurs bétails, leurs motos et même leurs femmes ! Mais peu leur importe, ils restent et résistent. Ces habitants sont nos héros et nous servent d’exemples. Certains plus chanceux n’ont pas à vivre ces choix dramatiques et assistent impuissants à ces persécutions que vivent nos frères et sœurs.

Dans la région de Mopti, il faut désormais que la population déplacée se tourne vers la gendarmerie et nos FAMa. Ici aussi de courageuses forces de sécurité résistent et assurent une vie quotidienne plus stable aux maliens malgré la douleur et les larmes de la fuite. Puissent-ils agir comme une étoile immense dans le ciel, chassant l’obscurité qui envahit toute la région.

Cet article est donc un hommage à ces Maliens et Maliennes qui refusent de se soumettre à ces groupes terroristes qui, sous couvert de l’Islam, imposent la terreur et la violence. Par notre soutien, ils ne seront plus seuls, car « le véritable trésor, c’est de pouvoir compter sur les autres ».

Mamadou Bare

Malivox

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *