Soldat tué au Mali : « Ronan était heureux, il servait la France »

En Dordogne, Saint-Astier a rendu hommage, en présence de ses proches, à Ronan Pointeau, mort au Mali, le 2 novembre. À Paris, son nom est inscrit au nouveau mémorial.

Sur la tête, ils ont mis la casquette couleur sable de l’opération militaire Barkhane, conduite au Sahel par l’armée française. Le père, Alain, et le grand-père, Jean-Marie, ont assisté lundi, à Saint-Astier, en Dordogne, à la cérémonie de commémoration de l’Armistice dédiée à Ronan Pointeau, le soldat tué au Mali samedi 2 novembre.

Le brigadier-chef…Lire la suite sur sudouest.fr

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *