Session extraordinaire du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire : Quelle réforme pour l’armée malienne ?

Le projet de décret fixant les critères et les procédures d’avancement des officiers, des sous-officiers et militaires de rang ; le décret portant modification du décret n°05-002/P-RM du 7 janvier 2005 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Etat Major des armées ont été entre autres points majeurs au centre d’un débat dans la salle d’audience de la direction de la justice militaire à Dar- Salam, le mardi, 23 Août 2016. Étaient présents à la rencontre: le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Hubert Tiéman Coulibaly, le Chef d’Etat-major des armées, le général de Division, Didier Dacko, le secrétaire général de la justice militaire, le colonel Major, Zakaria Koné, les Chefs d’Etats-Majors et Directeurs des Services.

conseil conference reunion defense armee loi orientation programmation militaire

Dans son intervention, le secrétaire général de la justice militaire, le colonel Major Zakaria Koné a indiqué que le 1er projet de loi consacre la fusion de l’ensemble des textes régissant l’avancement des officiers, sous-officiers et militaires de rang et le second a une nécessité d’adaptation à la réalité par la prise en compte de certains facteurs notamment le contexte sécuritaire actuelle marqué par la lutte conte le terrorisme. Le ministre pour sa part, dira que ce conseil est le cadre pour faire remonter les préoccupations des soldats à la hiérarchie. Il a indiqué que c’est très important d’avoir un texte pour les avancements mais aussi un texte qui modifie le fonctionnement de l’Etat Major. Pour ce faire, il a appelé les hommes à l’effort, à l’abnégation pour vaincre les difficultés. Selon lui, aucune difficulté n’est sans fin. Il a fait savoir aux hommes qu’aucune difficulté d’aujourd’hui ne doit leur amener à ne pas être concentré. «Il y a des périodes complexes, déstabilisants qui doivent nous conduire à continuer l’effort» a indiqué le ministre de la Défense. Aussi, il leur a fait savoir que beaucoup de choses sont là pour saper leur moral et semer le doute. En évoquant les cas des blessés de Nampla, il a rassuré les hommes que tous les blessés ont été évacués. Il les a invités à la cohésion et à la lucidité. Selon Tiéman Hubert Coulibaly, la vérité finira toujours par vaincre le mensonge. Il a également rassuré les hommes que l’Etat ne s’occupe plus du seul militaire mais de sa famille. «Nous savons que tout n’est pas juste, mais nous travaillons à corriger ces injustices», a-t-il ajouté. Selon lui, beaucoup veulent jeter aujourd’hui l’anathème sur cette armée alors qu’ils savaient comment était cette armée en leur temps. Il a indiqué que tous les textes que le gouvernement veut proposer au peuple Malien feront l’objet de concertation. «Nous ne voulons pas de beaux textes, mais des textes qui peuvent gérer la vie des militaires» a-t-il dit. Enfin en s’adressant aux hommes, le ministre dira que les difficultés du moment détermineront l’avenir de demain.

Fakara Faïnké

Source : Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *