Sécurité : au cours d’une visite au Mali, le secrétaire exécutif du G5-Sahel invite à porter assistance et protection aux populations civiles

Une délégation de la Force conjointe du G5-Sahel a atterri à Bamako, samedi 22 août 2020. Elle avait pour objectif de non seulement contribuer à la résolution de la crise politique, mais aussi inviter la force à la protection des populations civiles. 

Malgré la crise sociopolitique persistante au Mali, la sécurité ne doit aucunement restée en second plan. Conscient de cette évidence, le président en exercice du G5-Sahel, Mohammed Ould Ghazouani, président de la République islamique de Mauritanie, a déployé une délégation du G5-Sahel au Mali. Cette mission, dirigée par le secrétaire exécutif Maman Sidikou, devra également contribuer à la recherche de solutions à la crise sociopolitique du Mali. Cela, en collaboration avec la CEDEAO.

Au cours de sa visite de travail au poste de commandement interarmées de théâtre (PCIAT) de la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), M. Sidikou n’a pas manqué de rappeler à la Force conjointe du G5-Sahel sa mission régalienne de sécurisation. Il a saisi cette occasion pour inviter ladite force à continuer à agir avec la même détermination contre “les forces négatives et terroristes”. Au-delà de cela, le secrétaire exécutif a également invité les éléments de cette force à porter assistance et protection aux populations civiles dans les cinq pays concernés par cette force (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie et le Tchad). À l’en croire,“cette dimension de la problématique”est“cruciale pour la stabilité de l’ensemble de la région”.

Toutefois, la réussite des missions du G5-Sahel dépend en grande partie des appuis de ses partenaires. Ce qui explique pourquoi M. Maman Sidikou a lancé un appel à tous les partenaires de cette forceà intensifier leur appui à la Force conjointe afin de lui permettre de remplir plus efficacement“sa mission dans l’intérêt de tous”.

Cette séance de travail avec le Commandant de la FC-G5S, le général Oumarou Namata Gazama, a pris fin par une visite du PCIAT, flambant neuf de la Force conjointe du G5 Sahel. Rappelons que ce lieu a été inauguré en juin 2020.Un poste à partir duquel les décisions de niveau opératif de la FC-G5S seront désormais prises dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT). Ce nouveau quartier général de la Force conjointe du G5-Sahel est situé dans les environs de Bamako, indique le G5-Sahel sur son site internet.

F. Togola

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *