Rumeurs sur la nomination de 200 militaires : les choses se confirment

Il y a juste deux semaines, nous écrivions dans notre ‘’On en parle !!!!’’ de la parution du 18 novembre 2020 que le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) détient depuis des semaines une liste d’au moins 200 militaires qui doivent être nommés à tout prix au sein de l’exécutif à l’intérieur comme à l’extérieur du pays avant la fin de la transition.

 Photo utilisée juste à titre d`illustration.

 

Le conseil des ministres de la semaine dernière a carrément levé le voile sur cette information dont le ton a été donné par le président de la Transition, Bah N’Daw en octroyant 22 sièges aux militaires sur les 121 que doit comporter le Conseil National de la Transition (CNT).

Ainsi, vingt trois (23) militaires ont été nommés au dernier conseil des ministres, tenu le 25 novembre 2020. Parmi eux, dix occupent des postes de gouverneurs. En ajoutant ces vingt trois à ceux nommés depuis l’investiture du président de la Transition et du vice-président à nos jours, l’on peut facilement estimer à environ quatre-vingt militaires déjà récompensés, sans compter les vingt-deux qui vont siéger au CNT.

Si ces mesures leur permettront de recouvrer l’intégrité du territoire, de restaurer la sécurité et la stabilité partout dans le pays, à travers une gestion saine des affaires militaires, tant mieux. Dans le cas contraire, il serait sage pour Bah N’Daw et son vice-président, Col. Assimi Goïta, de s’attaquer aux problèmes pour lesquels ils ont été investis.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *