RENFORTS SUPPLEMENTAIRES DES EFFECTIFS AU MALI

Les “moyens logistiques et de renseignement supplémentaires” prévu pour le 29 janvier, selon François Lecointre

 

L‘opération anti-djihadiste française au Sahel, Barkhane, va recevoir des “moyens supplémentaires” en sus des 220 soldats déjà récemment envoyés en renfort, pour tenter d’enrayer la spirale des violences »,a annoncé mercredi le chef d’état-major français des armées François Lecointre.

Outre l’envoi récent en renfort de 220 soldats “qui étaient en mission de courte durée en Côte d’Ivoire”, la France prévoit “l’engagement de moyens supplémentaires dont je vais présenter le profil et la composition au président de la République dans les jours qui viennent”, a souligné sans plus de détails le général, lors d’une rencontre avec l’Association des journalistes de défense (AJD).

Ces nouveaux renforts seront accompagnés de “moyens logistiques et de renseignement supplémentaires”, a-t-il poursuivi. De source proche du dossier, des annonces devraient avoir lieu à ce sujet le 29 janvier. “Nous allons accentuer nos efforts dans la zone du Liptako-Gourma, dans la zone des trois frontières (entre Mali, Burkina Faso et Niger, ndlr), en y concentrant des moyens supplémentaires”, a rappelé François Lecointre.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 23 JANVIER 2020

Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *