RAPPORT D’AMNESTY INTERNATIONAL PUBLIÉ HIER

D’octobre à décembre 2019, 200 civils ont été tués, 96 blessés et 90 enlevés au Mali Amnesty International a rendu public hier, mercredi 8 avril 2020, son rapport annuel complet sur l’Afrique ainsi que la partie Afrique de l’Ouest et du Centre.

 

Ce document qui parcourt les cas de graves violations des droits de l’homme dans notre pays fait ressortir des chiffres qui font froid dans le dos. Il accable les groupes armés et les forces de sécurité.

Selon ce rapport, la situation sur le plan de la sécurité s’est fortement dégradée dans le centre du pays, notamment en raison de violences inter communautaires.

Les groupes armés et les forces de sécurité ont continué de commettre des atteintes aux droits humains. L’impunité persistait pour les crimes les plus graves. L’insécurité s’est traduite par de très fortes entraves au droit à l’éducation. L’interdiction des rassemblements pacifiques a été maintenue dans le centre-ville de Bamako. Il ressort de ce document que les atteintes aux droits humains se sont poursuivies dans la région de Mopti, en particulier avec la multiplication d’homicides perpétrés massivement contre des civils par des groupes armés et des « groupes d’autodéfense » autoproclamés.

Des exécutions extrajudiciaires et des actes de torture commis par l’armée ont aussi été signalés par l’ONU. À la fin de l’année, plus de 200 .000 personnes avaient été déplacées à l’intérieur du pays, d’après les chiffres de l’ONU (leur nombre avoisinait les 120 000 en janvier 2019).

Selon ce rapport, en décembre, l’expert indépendant des Nations unies sur la situation des droits de l’homme au Mali a déclaré : « La situation sécuritaire au Mali a maintenant atteint un niveau critique, avec une présence limitée des institutions de l’État dans certaines régions, des violences sur fond de tensions communautaires et des attaques terroristes de plus en plus meurtrières contre les forces de sécurité, ainsi que les civils ». Selon Amnesty International Les groupes armés ont

(…) RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 09 AVRIL 2020

Tougouna A. TRAORE

Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *