Ramené de Sélingué sous une forte escorte sécuritaire : L’audition de Sanogo finalement reportée au mardi prochain pour raison de maladie

Convoqué hier mardi par le juge Yaya Karembé, l’audition de Sanogo n’a pas finalement eu lieu pour raison de maladie du chef de l’ex-junte putschiste mais aussi pour permettre à ses avocats de prendre connaissance de son dossier.  general amadou haya sanogo ex junte cnrdre kati interview C’est  sous une forte  escorte sécuritaire, comprenant plus d’une dizaine de pick up lourdement équipés, que le chef de l’ex-junte putschiste  a été ramené de Sélingué où il est  détenu pour être  présenté hier mardi  devant le juge d’instruction Yaya Karembé. Après son arrivée au pôle économique aux  environs de dix heures, les agents chargés de sa sécurité ont bouclé toutes les voies d’accès, chassant toutes les personnes qui se trouvaient dans les environs. Les usagers des services contigus au pôle économique ont même dû prendre leur mal en patience. La consigne était claire : «   personne ne passe par ici  »  disaient en substance  les éléments de la garde nationale.     La nouvelle de la présence du chef de l’ex-junte putschiste chez Yaya Karembé était partie comme une trainée de poudre,  drainant une foule de curieux aux alentours du pôle économique.  Par précaution, des gendarmes  ont été alertés pour prêter main forte aux éléments de la garde nationale présents sur  les lieux.     Après son introduction auprès du juge Yaya Karembé, le capitaine général Amadou Haya Sanogo n’est ressorti que dans l’après – midi. Curieux tout de même pour une audition qui n’a pas finalement eu lieu.     De source proche de l’enquête, Sanogo est apparu devant le juge très affaibli. L’homme serait malade et a  subi récemment une consultation médicale.  Malgré toutes nos tentatives, rien n’a filtré sur la nature  de sa maladie.     L’instruction a décidé de reporter l’audition non seulement pour respecter les délais de mise à  disposition du dossier aux avocats de Sanogo mais aussi pour permettre à ce dernier de mieux se porter.     Sa prochaine comparution est prévue pour le mardi 22 avril.   Ce n’est qu’aux environs de 17 heures que la très forte escorte sécuritaire a repris le chemin de Sélingué  pour conduire Amadou Haya Sanogo dans sa cellule. Pour rappel, depuis son inculpation courant novembre 2013  pour «  meurtres et complicité de meurtres  » dans le cadre de l’enquête sur les 21 bérets rouges disparus et son transfert à Sélingué, c’est la première fois que le chef de l’ex-junte  s’est retrouvé devant le juge Yaya Karembé.     Auparavant, les Généraux Yamoussa Camara et  Sidy Allassane Touré, le capitaine Amadou Konaré et le lieutenant Tahirou Mariko, avaient  été entendus  sur le fond,  fin mars,  par Yaya Karembé dans l’affaire dite des 21 bérets rouges disparus. Nous y reviendrons.   Abdoulaye DIARRA SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *