Processus de paix au Mali : le Système Nations unies en conclave à Bamako

Bamako, 9 juil (APS) – Une mission conjointe de l’équipe des directeurs régionaux du Groupe des Nations Unis pour le développement durable (UNSDG-WCA) séjourne actuellement à Bamako, la capitale malienne, dans le cadre de la consolidation du processus paix dans ce pays.

La mission onusienne vise également à donner une plus-value à l’aide au développement afin de venir en appui aux partenaires régionaux et voir comment aider les autorités maliennes.

A l’occasion d’une réunion tenue ce mardi, dans la capitale malienne, le directeur régional du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Manbigué Ngom, a insisté sur l’importance de la coordination entre les différents intervenants.

“La coordination est indispensable si nous voulons apporter une valeur ajoutée à nos actions”, a-t-il notamment dit, précisant qu’il faut davantage penser à la manière dont le système des Nations unies, individuellement et collectivement, pourrait arriver à appuyer les autorités locales, en termes de recherche de ressources additionnelles afin de relever le taux d’exécution des actions engagées.

Selon M. Ngom, la mission onusienne ambitionne aussi de “prendre connaissance, in situ, des défis auxquels sont confrontées les entités UN” dans le contexte caractérisant actuellement le Mali, afin de soutenir le plaidoyer, aussi bien auprès des sièges des organismes UN, que des autorités maliennes.

“Ça se passe dans un contexte de transformation”, a indiqué Mabingué Ngom, insistant sur la nécessité de “mutualiser” les forces, pour “comprendre ce qui se passe et accompagner les efforts de mobilisation des ressources et de plaidoyer pour ce pays”.

Le directeur régional de UNFPA-WCARO a évoqué la fonction tampon que joue cette mission dans la résolution des problèmes au Mali.

Aussi, il s’agira, d’après lui, d’identifier les leviers sur lesquels appuyer pour disposer de ressources additionnelles, mais également “gérer les questions transfrontalières, articuler un jargon plus accessible, les équilibres’’ pour arriver à régler “les questions structurelles” relatives à la problématique du développement.

Le Mali et l’Equipe de pays du Système des Nations Unies (SNU) ont signé le 17 septembre 2015 un Plan cadre d’assistance au développement (UNDAF) pour la période 2015-2019, aligné sur les priorités nationales et qui constitue le cadre intégré de planification de référence des activités de développement des Nations unies dans ce pays.

A la fin de la mission, un plaidoyer sera fait sur l’accélération de la mise en œuvre de l’accord de paix inter-malien, de la promotion des droits de l’homme, de la lutte contre les violences basées sur le genre et du renforcement de la gouvernance dans les secteurs de développement.

Le Système des Nations unies au Mali est composé de 19 agences, fonds et programmes dont 13 résidents (UNICEF, FAO, OIM, OMS, ONU Femmes, ONUSIDA, PAM, PNUD, UNESCO, UNFPA, HCR, OCHA, HCDH) et 6 non-résidents (ONUDI, ONU-Habitat, UNOPS, UNMAS, OIT, FIDA).

LTF/BK

APS
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *