Prise d’otages à Radisson Blu : Les assaillants tués et l’enquête reste ouverte

La prise d’otage qui a eu lieu vendredi dernier à l’hôtel Radisson Blu de Bamako a été enrayée par l’intervention rapide des forces armées et de sécurité. Ce qui permis de tuer les deux assaillants et de libérer des otages, mais l’enquête reste ouverte pour déterminer les éventuelles complicités extérieures.

force speciale police malienne attaque hotel radisson

L’hôtel Radisson Blu de Bamako a été cible d’une attaque terroriste perpétrée par le groupe Al Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar vendredi dernier. Cette attaque inhumaine, qui causé la mort de 21 personnes dont les 2 preneurs d’otage et plusieurs blessés, a été maîtrisée par une intervention rapide des forces armées et de sécurité malienne.

Les autorités maliennes, après avoir rassuré les populations maliennes, ont précisé que les enquêtes restent ouvertes pour déterminer d’éventuelles complicités extérieures, car, selon eux, les deux assaillants ne pouvaient pas réussir un tel coup sans complicité extérieure.

Il faut rappeler que cette prise d’otage a été condamnée par tout le peuple malien de Kayes à Kidal. Rentré précipitamment de Ndjamena où il assistait à une réunion régionale consacrée au terrorisme dans le Sahel, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a convoqué un conseil des ministres extraordinaire au cours duquel un état d’urgence de 10 jours a été décrété. Auparavant, depuis la capitale tchadienne, le président malien, a déploré ce qui s’était passé au Mali et lancé un appel au calme et à la sérénité au peuple.

Sur le plan international, cette prise d’otages a été condamnée par tous. Si pour Barack Obama, c’est un acte barbare, Ban Ki-moon trouve qu’il est odieux. La France, quant à elle, à travers son président François Hollande, a affirmé son soutien et sa solidarité au peuple malien.

Mention spéciale aux forces armée et de sécurité malienne 

Les forces armées et de sécurité maliennes ont réagi avec professionnalisme. Après avoir été informé de cette prise d’otage, le ministère de la Sécurité et de la Protection civile, accompagné du secrétaire général du département de la Défense, a tout de suite mis en place une cellule de crise composée de différents chefs de service de sécurité et ses proches collaborateurs.

Aussitôt le périmètre est bouclé. Sur le terrain, ces différentes forces ont su maitrisé les curieux observateurs qui voulaient, à chaque fois que cela est possible, s’approcher du lieu de prise d’otage.

Au même moment le Palais de sport de Bamako, situé à quelques centaines de mètre de l’hôtel Radisson Blu, a été transformé en centre d’accueil des otages libéré pour leur prise en charge physique et psychologique avant de les conduire soit à l’hôpital pour les blessés soit dans un autre hôtel.

Tout au long de cette opération de sauvetage, les forces armées et de sécurité ont réagi  façon à préserver la vie des otages. “Notre objectif est de neutraliser les terroristes sans faire de victimes”, avait souhaité le ministère de la Sécurité.

Cette réaction responsable des forces armées et de sécurité malienne a été remarquée et appréciée par les populations maliennes tout comme le président de la République qui a salué leur courage dans le cadre de la gestion de cette situation.

“Je crois qu’il faut saluer le courage de nos forces armées et de sécurité. Nos agents ont vraiment agi avec professionnalisme et le résultat est là. Il faut saluer les autorités en charge de la sécurité et toute la population malienne qui s’est motivée comme un seul homme face à cette situation”, a précisé un observateur.

Pour sa part, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a appelé les populations à la vigilance et au respect de l’état d’urgence décrété par les autorités.

Youssouf Coulibaly

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *