Prise d’otages à Gao : Deux autres libérés et un toujours retenu par les ravisseurs

 Deux autres otages de l’Entreprise groupe Kolly (EGK) ont été relâchés, mercredi, à Bourem par leurs ravisseurs qui ne retiennent maintenant qu’un seul otage, a appris l’AMAP de source proche de l’entreprise.

 

Les deux ex-otages, Baba Mahamane Touré et Almamy T. Fofana, ont expliqué que leurs ravisseurs ont indiqué les avoir libéré « à cause du Tout Puissant (Dieu) ». Ils ont ajouté qu’ils ont été bien traités par les preneurs d’otage, excepté l’eau qu’ils buvaient qui n’était pas potable.

Les ex-otages ont été reçus en audience par le gouverneur de la Région de Gao, le général Sidiki Samaké, avant de rejoindre leur domicile.

Dimanche, 28 juin 2020, aux envions de 11 heures, une équipe de sept personnes de l’entreprise Groupe Kolly (EGK) a été interceptée par six hommes armés à bord d’un véhicule pick-up et une moto, dans la localité de Tacharane (Commune rurale de Gounzourèye).

L’équipe se rendait à Syndiewara (Cercle d’Ansongo) sur le chantier d’aménagement des berges de la localité.

Les agresseurs ont tué le technicien Bourama Coulibaly et dépouillé les autres de leurs biens. Ils ont, également, mis la main sur un pactole de 70 millions de Fcfa.

Ils avaient pris en otage 4 personnes dont une femme enceinte qui a été liberée à Tombouctou. Les preneurs d’otage réclamaient une rançon de 200 000 000 de Fcfa .

AT/MD

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *