Présence française au Mali : Les Maliens face au dilemme

Bientôt sept ans que les forces françaises sont déployées au Mali. De l’opération Serval à Takhuba en passant par Barkhane, l’armée française fait l’objet d’énormes critiques et de contestation. En dépit du sacrifice de ses soldats et de ses milliards engloutis dans la lutte contre le terrorisme islamiste, le pays d’Emmanuel Macron est de plus en plus critiqué par une partie de l’opinion. A qui la faute ?

Depuis quelques temps, la présence de l’armée française dans la zone sahélienne et plus précisément au Mali fait l’objet de débats. En effet, les critiques vont bon train et nombreux sont ceux qui estiment que cette force n’est pas nécessaire pour l’acquissions de la paix au Mali. Par contre d’autres estiment que sans la force Barkhane, le Mali serait aujourd’hui un vrai sanctuaire des djihadistes et un pays purement islamique arborant le drapeau noir qui est le symbole de l’Etat islamique.

Vu la tension liée à cette présence et les nombreuses voix qui se font entendre, nous avons demandé l’avis de certaines personnes sur la question pour comprendre si cette armée installée au Mali depuis près de 7 ans est encore efficace ou constitue réellement un atout majeur pour stopper, voire éradiquer toutes ces fractions rebelles qui paralysent le Mali depuis des années.

Boukary Kiabou, enseignant diplômé en droit, pense qu’aujourd’hui plus que jamais, le Mali a besoin de cette force pour assurer son autonomie et sa souveraineté nationale. « Rappelez-vous, quand les islamistes étaient à la porte de Mopti, précisément à Konna, n’eut été l’intervention de la force Barkhane, nous ne serions pas là aujourd’hui à nous exprimer librement. Nous serions très certainement un pays carrément islamiste et c’est la charia qui aurait remplacé notre belle constitution de 1992 », argue-t-il.

Par contre, Mohamed Traoré, entraineur de football pense le contraire. Selon lui, la France est à l’origine de tout ce qui arrive de pire au Mali. Il estime que la crise malienne est le  corollaire de l’ingérence de la France en Lybie, qui de surcroit a armé un mouvement rebelle pour déstabiliser la nation et profiter de ses richesses.

Toujours dans son intervention, il rappelle que la France n’a pas d’amis, mais des intérêts à défendre. Pour rien au monde cette nation investirait dans de moyens techniques et logistiques pour défendre une nation sans rien attendre en retour.

La majorité des gens interrogés estiment qu’il est temps que l’armée française passe le relais aux forces armée malienne en collaboration avec la Russie pour remédier une bonne fois pour toute à ce fléau qui paralyse le Mali.

Rappelons que selon les statistiques réalisées par Sidiki Guindo, ancien élève des écoles de statistique d’Afrique, il en ressort que plus de 80% de la population ont une opinion défavorable de la France ; 77 % pensent que la France est au Mali uniquement que pour ses propres intérêts ; 62 % estiment qu’elle doit quitter le Mali sans condition ; 55,2% pensent à la Russie comme meilleur allié pour nous sortir définitivement du gouffre.

Ahmadou Sékou

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *