Première attaque

Un soldat tué et 4 autres blessés, tel est le bilan d’une attaque contre le check-point de l’armée malienne dans le cercle d’Ansongo. L’attaque en question a été menée tôt le vendredi 6 janvier 2017 par un groupe armé. Elle n’a pas été revendiquée pour le moment, mais la région de Gao n’a pas été du tout stable à cause des divergences entre les combattants des groupes armés de la localité.

armee-malienne-soldat-militaire-fama-mnla-cma-minusma-patrouilles-mixtes-mecanisme-operationnel-cordination-moc-nord-mali

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette attaque matinale de ce samedi 07 janvier 2017, car dans le cercle d’Ansongo, il y a plusieurs groupes armés nés des dissidences entre les communautés de la localité en plus des milices d’autodéfense. Il y a aussi le fait que les combattants sont abandonnés à eux-mêmes alors que leurs différents chefs sont à Bamako. Sans oublier la longue attente par rapport au cantonnement des éléments des groupes armés.

Selon des sources militaires, la situation dans la région de Gao est très complexe. Ce qui fait que les soldats maliens ne sont pas à l’abri des attaques des combattants des groupes armés, qui viennent très souvent attaquer pour s’approvisionner dans les camps militaires ou tendre des embuscades aux escortes des différentes forces. L’attaque contre le check-point des soldats maliens dans le cercle d’Ansongo, qui a fait un mort et 4 blessés, est la première de cette année 2017.

Merci à tous

Nous avons rendu un dernier hommage à notre confrère Bruno Loma, décédé le 25 décembre 2016. C’était en présence de la famille, des représentants de la communauté togolaise au Mali, du Consulat et de nombreux confrères. Après les hommages et la cérémonie religieuse, Bruno Loma a été accompagné à sa dernière demeure au cimetière de Niamakoro où il repose désormais pour l’éternité. Merci au président de la République et au Premier ministre représentés par leur conseiller à la communication.

Merci aux partis FARE et URD également représentés à nos côtés. Merci à Djimé Kanté pour son précieux appui. Merci à nos confrères et consœurs mobilisés à nos côtés depuis le décès de Bruno, le 25 décembre 2016. Merci à tous ceux et à toutes celles qui nous ont accompagnés de près ou de loin dans cette douloureuse épreuve. Le Reporter vous est infiniment reconnaissant. Bruno s’est physiquement effacé. Mais il restera à jamais dans nos cœurs. Puisse le Seigneur lui ouvrir largement les portes du paradis.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *