Pourparlers inter maliens d’Alger : La seconde phase reportée

Le ministre des affaires étrangères, de l’intégration Africaine et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, a annoncé, ce jour, jeudi 14 août, le report du démarrage de la seconde phase des pourparlers inter-maliens, prévus pour le 17 août prochain. Ce léger  report (dont le terme n’est pas précisé), selon le ministre Diop, fait suite  à une demande faite par les groupes armés qui ont sollicité l’Algérie, chef de file de la médiation, pour un léger report, en vue du parachèvement des préparatifs.

 

Mahamadou Djeri Maiga vice president mnla azawad touareg negociation reconciliation paix dialogue discution nord mali

 

 

 

«Dans le souci de créer les conditions susceptibles de favoriser la tenue des pourparlers dans un climat serein et constructif, l’Algérie a sollicité l’accord du gouvernement du Mali », a déclaré le ministre des affaires étrangères, de l’Intégration Africaine et de la coopération internationale, lors d’un point de presse qu’il a animé ce jour au siège de son département, à Koulouba.  «Le gouvernement a marqué son accord à cette demande», a-t-il poursuivi, avant de préciser que, conformément aux directives du chef de l’Etat, IBK , le gouvernement «réitère son attachement au processus de dialogue initié à Alger et renouvelle son engagement en vu d’aboutir à un accord de paix global et définitif dans les délais convenus dans la feuille de route.»

 

Pour le  chef de la diplomatie malienne, la feuille de route ayant fixé le démarrage de la seconde phase  au 17 août, le gouvernement du Mali s’était préparé en conséquence et avait pris toutes les dispositions pour la reprise des pourparlers.

 

«Le gouvernement du Mali renouvelle sa confiance en l’Algérie  sa qualité de chef de file de la médiation et à l’équipe de médiation (Onu, Ua, Cedeao, Ue, Oci, le Burkina, la Mauritanie, le Niger et le Tchad », a conclu le ministre Diop.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.