Pour la paix définitive au Mali, SVP n’oubliez pas le Sud !

Ces troisièmes rounds de négociation n’auront pas été inutiles pour apprécier. A la lecture des plans de sortie de crise du MNLA et du Gouvernement on en sort avec deux certitudes:

depute honorable oumar mariko assemblee nationale sadi drapeau vert jaune or rouge rencontre Ançardine bandits armee rebelle terroriste mnla mujao

La première, est qu’en dépit de la grande campagne médiatique, le MNLA est totalement inapte à diriger un État, la qualité de son texte met à nue une insuffisance de matière grise, une incapacité conceptuelle à pondre une proposition de sortie de crise. Leur montage d’un

État fédéral fictif ne tient pas la route. Ils n’auront même pas été capables de le mettre en  œuvre. On ne change pas la géopolitique d’un continent pour une bande d’illuminés.

La seconde, est le constat que le Mali revient. Les propositions du Gouvernement sont un véritable Plan Marshall pour le Nord. Mais à la lecture du document de 11 pages on ne peut s’empêcher de reconnaître que c’est un programme de gouvernement d’un pays dont le seul territoire serait les régions Nord. Au point 21, et en plus des actions retenues au titre des points 43 jusqu’à 66, il est dit que les mesures de solidarité avec les collectivités territoriales ayant subi l’occupation seront étendues aux collectivités territoriales des régions de Mopti, Ségou, Koulikoro et de Kayes. Du coup toutes les régions sont nommément citées et se retrouvent dans les propositions du Gouvernement sauf la région de Sikasso, pourquoi?

Le « I » du Mali ne mérite-t-il pas de figurer pour la symbolique dans ces documents historiques au même titre que toutes les autres régions. ? Qui dit que la région de Sikasso n’a pas aussi subi l’occupation ?

Il faut éviter le sentiment de plus en plus répandu au Sud selon lequel ce sont toujours ceux qui prennent les armes pour revendiquer qui sont toujours ceux qui se font entendre.

Et l’intégration programmée d’offices des rebelles dans l’Administration et dans les forces armées et de sécurité alimentera le fonds de commerce du FORES.

Pourquoi c’est toujours ceux qui endeuillent la République qui doivent toujours mériter de tout au détriment d’une population du sud plus laborieuse et citoyenne et qui a les mêmes revendications de développement que le Nord ? Le Mali a t-il plus investi au Sud qu’au Nord?

 

Le Sud a été en partie bâti sur la sueur de ses braves paysans qui n’ont jamais eu d’autres armes que leurs Dabakala pour le développement du Mali.

SVP n’oubliez pas le Sud.

 

O’BAMBA

SOURCE: [email protected]  du   27 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.