Pour endiguer le phénomène d’insécurité grandissante : Le Général Salif Traoré appelle à la collaboration des populations

L’insécurité qui sévit dans nos centres urbains ne sera pas éradiquée par les seules forces de sécurité. Les populations ont leur apport dans ce combat. Telle est l’invite que fait le Général Salif Traoré en charge de la sécurité et de la protection civile aux populations afin qu’elles collaborent avec les forces de l’ordre dans leur mission régalienne. Le Général Traoré sort de son silence pour répondre à ceux qui accusent l’Etat de laxisme dans la sécurisation de la cité.

Réussira ou réussira pas-t-il à la sécurisation des centres urbains ? Le sujet est sur toutes les lèvres des Maliens qui s’inquiètent de la poussée des attaques armées et du phénomène de banditisme dans presque toutes les grandes villes maliennes.

Chaque jour qui passe apporte ses lots d’actes ignobles : assassinats, violences physiques, attaques à domicile, pillages de boutiques… sans qu’on n’arrête l’hémorragie. Les cas les plus récents qui coupent le sommeil aux citoyens demeurent les assassinats de l’Imam Abdoul Aziz Yattabaré par un conducteur de katakatani (ndlr: moto tricycle) ; de l’opérateur Oumar Touré, dans son domicile à Yirimadio-ZERNY ; du meurtre de l’apprenti par le chauffeur à Niamakoro. Ces assassinats se sont déroulés à des intervalles de temps courts. Les citoyens médusés ont assisté impuissants à ces actes ignobles sans voir des mesures prendre par les autorités compétentes.

Face à ce qu’ils qualifient d’inacceptables, des voix s’élèvent pour interpeller le Ministre en charge de la sécurité. Il s’agit bien du Général Salif Traoré qui a en charge la sécurité des personnes et de leurs biens. Ce dernier est plus jamais appelé à sévir pour mettre un terme à ses cycles infernaux d’assassinats et de vols de biens et autres par des bandits armés.

Le phénomène va crescendo dans la capitale. Pour les populations, on a atteint des proportions inquiétantes. Les Hommes du Général doivent sévir pour arrêter l’hémorragie.

Les citoyens donnent leur lecture de l’insécurité grandissante

«La prolifération des armes légères dans notre pays est due à l’insécurité généralisée au plan national. Profitant de cette situation, beaucoup de bandits se sont procurés en armes de combat et mènent la vie dure aux populations », a déclaré un citoyen.

Selon un autre, la seconde lecture et non des moindres qu’on fait de cette situation d’insécurité est la légèreté dans la répression des bandits arrêtés et mis à la disposition de la justice. La plupart d’entre elles recouvrent la liberté après épuisement de leur peine. Au lieu de se socialiser et prendre la vie du bon côté, certains deviennent des récidivistes.

Face à ces constats qui s’y dégagent, le Général Traoré invite les populations à jouer leur rôle dans la sécurisation de la cité. Cela, en acceptant de collaborer avec les armées et de sécurité qui travaillent à les rendre heureux. Pour ce faire, les populations locales et des centres urbains doivent donner des renseignements aux forces de sécurité afin de les amener à sécuriser la cité. «La sécurité est transversale. Chacun joue son rôle. Elle n’incombe pas seulement aux seules forces de l’ordre, mais tout le monde y a son rôle», a précisé le Ministre Salif Traoré lors de sa rencontre avec la presse.

Comme on le connait dans ses engagements, Salif Traoré n’a cessé de jouer sa partition dans le cadre de la sécurité. Non seulement, il a mis ses Hommes à leur place, mais aussi les populations.

Il a profité de cette rencontre pour annoncer les nouvelles mesures mises en place par son Département pour venir à bout de l’insécurité au Mali. Cela, afin de réussir ensemble cette mission. Comme on le voit, c’est un Ministre requinqué et déterminé qui a rassuré la presse de ses initiatives visant à ramener la sécurité et la quiétude dans notre pays. Ceci au prix du sacrifice ultime. C’est une question d’honneur et de devoir pour l’infatigable combattant qu’est Salif Traoré.

A.D

Source: Le Soft

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *