Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Pour assurer la sécurité des invités du sommet Afrique-France : Plus de 700 éléments des forces de défense et sécurité formés

La salle des conférences du ministère de la Sécurité et de la Protection civile a servi de cadre, le vendredi 06 janvier, à une réunion sur la sécurisation du sommet Afrique-France. Ladite était présidée par ministre de tutelle, le Général de brigade Salif Traoré. Objectif : faire le point sur la sécurisation du sommet Afrique-France.

general-salif-traore-ministre-securite-interieure-protection-civile-force-armee-agent-securite-police-gendarmerie

Dans ses propos liminaires, le Général de brigade Salif Traoré a indiqué que l’Etat a mobilisé un important dispositif pour la sécurisation du sommet. Il ajoutera que  plus de 700 éléments de nos forces de défense et de sécurité ont été formés pour assurer la sécurité  de 700 hautes personnalités. Et de poursuivre que la sécurité de ces personnalités, des  agents de sécurités rapprochés ont été mobilisés et  seront appuyés par les éléments de la garde présidentielle. A en croire le ministre de la sécurité, des éléments ont été préparés pour sécuriser au niveau du pont des Martyres et du point Fahd, du site du sommet et des lieux d’hébergement des hôtes. En outre, des forces spéciales pour la lutte contre le terrorisme seront également mobilisées pour la circonstance. Au total plus de 10 000 agents seront mobilisés pour sécuriser la ville de Bamako et environs. « Nous sommes raisonnablement prêts pour le sommet. Toutefois, nous devons aller avec la conviction que tout se déroulera comme prévu. Même si, il ne peut pas y avoir  la sécurité à 100% », a-t-il rassuré. Concernant la mobilité de la population, le ministre a précisé qu’un plan de circulation a été élaboré afin de favoriser la fluidité de la circulation.

Pour l’Ambassadeur français en poste au Mali, le sommet Afrique-France est un évènement considérable. D’après lui, ce sommet sera le point focal de tout le calendrier international. Prenant la parole, le chef des opérations a assuré que le dispositif mis en place pour le sommet sera joué à 100%. C’est pourquoi, dit-il, « nous travaillons d’arrache-pied pour faire les derniers réglages avant le jour-J ».

Pour sa part, le DG de la police, le Contrôleur Général  Moussa Ag Infahi, dira qu’un cadre d’ordre de sécurité a été élaboré et validé par toutes les parties.  Ce cadre d’ordre, précise-t-il, représente toute la couverture sécuritaire de l’évènement. Un document a été préparé sur la sécurisation de tous les axes.  Le plan de circulation et la sécurisation des sites d’hébergement figurent également dans ce document.

A sa suite, le représentant du ministère de la défense, a indiqué que les forces de défense appuieront de façon appropriées les forces de sécurité. C’est pourquoi ajoutera-il, un partenariat a été mis en place à cet effet. Pour finir, il a affirmé que les dispositifs sécuritaires ont été mis en place aux aéroports de Kayes et de Sikasso.

Abdrahamane Sissoko

 

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *