Personnes jugées nuisibles à l’accord de paix de 2015 : L’Onu reconduit ses sanctions

L’Onu a prolongé d’un an son régime de sanctions contre les personnes jugées nuisibles à l’accord de paix de 2015 au Mali, a annoncé la semaine dernière, Anne Gueguen, l’ambassadrice adjointe de la France auprès de l’organisation internationale.

Ces sanctions visent des individus contrevenant à l’accord de paix de 2015 signé entre la République du Mali et la Coordination des mouvements de l’Azawad. La nouvelle décision intervient après l’ajout en juillet dernier de cinq nouveaux noms à la liste des Maliens sanctionnés par l’Onu et frappés notamment d’interdiction de voyage.

Deux ans après la signature de l’accord d’Alger, l’Onu avait instauré un régime de sanctions en 2017 pour accélérer sa mise en œuvre. Alors que la pacification du pays est toujours minée par une insécurité alimentée par les conflits intercommunautaires et les groupes djihadistes, l’institution note certaines améliorations.

“Ces sanctions ont permis de faire évoluer le comportement de certains au Mali. Elles ont également favorisé des progrès dans la mise en œuvre de l’accord de paix”, a ainsi indiqué Anne Gueguen.

Agence Ecofin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *