Paix et réconciliation : MSA favorable à la révision de l’Accord

Au cours du 2ème congrès ordinaire du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA-D) qui s’est tenu à Ménaka les 14 et 15 mars 2020, les membres du bureau, les leaders communautaires et religieux, les combattants et les représentants des jeunes, les femmes et ceux de la diaspora prône l’organisation d’un forum inclusif pour réviser l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger pour l’adapter à l’évolution de la situation.

Au cours des travaux de ce congrès, présidés par son secrétaire général, Moussa Ag Acharatoumane, les participants ont analysé de façon objective la situation socio politico- sécuritaire du pays et de la sous-région qui reste malheureusement caractérisée par une forte dégradation avec des conséquences multiformes et négatives qui se manifestent par des graves violations de droits humains provoquant un nombre insoutenable de morts et d’atteinte aux biens. Cette situation qui s’est beaucoup aggravé au cours de l’année 2019 a fortement entamé la cohésion sociale et les activités socio-économiques.

Les congressistes ont unanimement réaffirmé leur engagement à surmonter tous les défis actuels et de poursuivre inlassablement la construction de la paix et la cohésion sociale dans le cadre de la mise en œuvre correcte et diligente de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du processus d’Alger.

Au sortir de la rencontre, une kyrielle de recommandations a été faite par les participants. Ils demandent au gouvernement d’intercéder auprès de toutes les forces qui agissent dans la sous-région d’épargner la vie des innocents; au gouvernement, mouvements signataires et la communauté internationale d’accélérer la mise en œuvre correcte, diligente et intelligente de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.

En outre, les congressistes sollicitent l’organisation d’un forum inclusif en vue d’actualiser l’Accord pour la Paix et la Réconciliation pour l’adapter à l’évolution de la situation actuelle du terrain. Ils exhortent toutes les parties signataires impliquées dans la mise en œuvre de l’Accord à respecter leurs engagements.

Au titre des recommandations, les participants recommandent la vulgarisation du contenu de l’Accord pour la paix et la réconciliation auprès des populations en vue de leur pleine adhésion pour sa mise en œuvre et invitent aux mouvements signataires de couper tout lien avec les Groupes Armés Terroristes et de privilégier la sécurisation des personnes et de leurs biens….Lire la suite sur aumali

Y.Doumbia

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *