Opération Barkhane : comment s’organise le redéploiement militaire français au Mali

Dans cet épisode de “Focus”, Marion Calais reçoit Emilie Baujard, grand reporter à RTL, pour comprendre ce qu’implique le désengagement de l’armée française du nord du Mali et son redéploiement vers le sud.

 

Le sujet du jour. Le “déménagement” des forces françaises du Nord-Mali et leur redéploiement vers le sud est en marche. La lutte anti-terroriste se reconcentre désormais dans ce que l’on appelle la “zone des trois frontières”, entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Dans le cadre de la restructuration des opérations de la force Barkhane, les camps de Kidal, Tessalit et Tombouctou sont progressivement rétrocédés aux Forces armées maliennes.

Pourquoi on en parle ? À Tombouctou, les soldats maliens vont prendre le relais pour lutter contre le terrorisme sur place, les habitants de la ville, eux, manifestent leur inquiétude.

L’analyse. “Beaucoup de gens à Tombouctou disent avoir peur que les djihadistes qui sont autour viennent. Ils sont très inquiets à l’idée de revivre le scénario de 2012, 2013, explique Émilie Baujard, grand reporter à RTL, dans FocusCe n’est surtout pas une retraite de l’armée française, puisqu’on redéploie les forces sur la ‘zone des trois frontières’ où il y a une recrudescence d’attaques terroristes.”

Source : RTL

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.