Nouveau rassemblement du M5-RFP : « IBK et son régime doivent dégager ! »

4ème sortie du M5-RFP pour exiger « la démission du président IBK et de son gouvernement ». Ils étaient ce mardi 11 aout 2020 matin des milliers de manifestants sur la « Place de l’Indépendance » à répondre à la l’appel de l’Imam Mahmoud Dicko. A travers cette sortie de ce mardi 11 août, les leaders du mouvement veulent « montrer une fois de plus, leur détermination pour la démission du Président IBK ».

La pluie n’a pas empêché les militants et sympathisants du M5-RFP de se réunir cet après-midi. Sur les pancartes, les manifestants scandaient des slogans hostiles au régime IBK et à son gouvernement.

Pour la première fois, l’imam Mahmoud Dicko et ses alliés parlent de la France dans cette crise sociopolitique. Ils reprochent  à l’hexagone de s’opposer à la démission du Premier ministre Boubou Cissé. L’imam Mahmoud Dicko accuse ce dernier d’être le seul responsable de la mort d’une vingtaine de personne les 10, 11 et 12 juillet. « Boubou et la France Dégagez ». « La France doit nous respecter », peut-on lire sur centaines de pancartes.

Au cours de ce rassemblement, le M5-RFP a exigé la libération de ses militants arrêtés en début de la semaine dernière. Ces arrestations ont eu lieu marges des manifestations pour la désobéissance. Pour Choguel Kokala Maïga, « ils seront bientôt libres ».« Plus jamais ces genres de tueries dans notre pays » prévient le porte-parole du M5-RFP, qui se réjouit que la lutte du mouvement ait permis de « contraindre le gouvernement à accéder à plusieurs revendications populaires ». Il s’agit, selon lui, de l’application de l’article 39 du statut des enseignants, l’augmentation du prix du coton, le décret en faveur de l’augmentation des indemnités des magistrats, etc.

C’est à 16h 35 que l’Imam Mahmoud Dicko a fait son entrée sur la tribune. Ovationné par ses partisans, « l’autorité morale » de la contestation avait lancé dimanche un appel à la « mobilisation historique »

Dans une déclaration solennelle, le Mouvement du 5 juin a réitéré sa demande de démission du Président de la République et de son gouvernement. Le M5 dénonce ainsi la « mauvaise, la corruption, l’utilisation abusive de la force contre les manifestants, des arrestations arbitraires, l’insécurité grandissante, etc. »

Ce nouveau regroupement du M5 intervient alors que le Médiateur de la CEDEAO séjourne au Mali depuis lundi 10 août. Il a rencontré l’Imam Mahmoud Dicko, mais sans pouvoir le convaincre de surseoir à la manifestation de ce mardi 11 août.

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *