Nord du Mali : Des combattants du Gatia entrent à Kidal, la tension monte d’un cran

Visiblement lassés par la lenteur qui caractérise l’application de l’accord de paix et de réconciliation nationale et impatients de recouvrer l’accès à la ville de Kidal où vivent leurs parents, les groupes armés du Gatia ont fait irruption hier matin dans cette localité jusqu’ici sous contrôle de la CMA. A bord de plusieurs dizaines de pick-up, des Touaregs armés appartenant au Groupe d’Autodéfense Touareg Imghad et Alliés (Gatia), membre de la Plateforme, sont rentrés dans la ville sous les ovations de leurs proches qui résident sur place là-bas.

combattants rebelle touareg mnla cma gatia azawad nord kidal

D’après une source locale, aucun coup de feu n’a retenti à cet effet. Cependant, la tension, montée d’un cran, reste palpable puisque les groupes armés de la Coordination des Mouvements Armés (CMA), qui occupaient jusque là seuls les lieux, ont dû se résigner avec la grogne dans l’âme pour ne pas en venir au feu. Histoire de ne pas porter plus tard la responsabilité d’une éventuelle violation du cessez-le-feu convenu aussi bien à Bamako  qu’à Anéfis. C’est justement dans cette localité d’Anéfis que la Plateforme qui y est confinée, a convenu avec la CMA du timing et des modalités de son retour à Kidal. La nouvelle donne selon laquelle le drapeau du Gatia flotte à partir d’hier dans les rues de Kidal est donc consécutive au différend qui demeure toujours autour de ces points. En faisant leur entrée dans la ville, les combattants entendent ainsi y sécuriser leurs parents et leurs biens.
Coup dur pour le cours normal de la mise en œuvre de l’accord de paix ? C’est trop tôt pour en arriver là; car, selon notre source,  les Chefs de ces deux groupes armés sont actuellement en discussion pour tenter d’apaiser la situation afin de sauver ce qui peut encore l’être. Mais, toujours est-il que la journée d’hier ( mardi 2 février 2016) restera elle aussi gravée dans la chronologie du retour à la normale au nord de notre pays.

Katito WADADA

Source: LE COMBAT

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *