Nord du Mali : 13 militaires français tués dans une collision d’hélicoptères

13 militaires français ont été tués ce lundi soir, lors du crash de deux hélicoptères dans la zone des trois frontières dans le nord du Mali. L’information a été donné par la Présidence française. Le président français Emmanuel Macron a salué « le courage des soldats morts pour la France ».  Le Président du Mali a aussi présenté ces condoléances au peuple français et à son armée. Pour le Président du Mali, «ces soldats sont aussi morts pour le Sahel, pour la liberté et pour l’Homme»

 

C’est le plus lourd bilan enregistré par l’armée française depuis le lancement de l’opération Serval en 2013, puis Barkhane en 2014. Selon un communiqué de l’État major français, l’incident s’est produit peu avant 19heures temps universel. « Deux hélicoptères, un Cougar de transport de troupes et un hélicoptère d’attaque Tigre se sont percutés ».

Les deux aéronefs participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane qui étaient au contact des groupes terroristes. Ces groupes terroristes décelés quelques heures plus tôt, évoluaient en pick-up et à motos, précisent le communiqué. Selon l’État major des armées, aucun des militaires embarqués dans les deux appareils n’a survécu.

Au total, six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef sont les victimes de ce crash. Ils sont issus de plusieurs unités de l’armée française actuellement déployées au Mali.Dans un communiqué, la ministre française des armées a exprimé sa « profonde tristesse suite à ce drame qui a endeuillé les armées françaises, la communauté de défense et la France toute entière ».

Le Président Emmanuel Macron a, quant à lui, salué « le courage des soldats français » et déclaré qu’ « ils sont tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel ».

Le liptako Gourma où s’est produit le crash est une région qui s’étend sur la zone des trois frontières entre le Burkina, le Niger et le Mali. Elle concentre l’essentiel des activités menées ces derniers mois par la Force Barkhane. Il y a quelques semaines, la ministre française des armées a annoncé le déploiement prochain de forces spéciales européennes anti-terroristes dans la zone.

Il faut noter qu’à ce jour près de 40 militaires français ont trouvé la mort dans la région.

Dans un communiqué, le Président et le gouvernement du Mali ont présenté les condoléances à l’armée française, au peuple français ainsi qu’aux familles des victimes durement éplorées. Le président de la république a déclaré que « ces soldats sont morts aussi pour le Sahel, pour la liberté et pour l’Homme ».

« Cet accident de deux hélicoptères de la force française et le lourd bilan qu’il a provoqué n’est pas sans incident », analyse certains observateurs. Selon eux, c’est une situation qui pourrait provoquer des réactions au sein de l’opinion publique française. Pour autant, ces analystes estiment que ce drame ne devrait pas avoir un grand impact sur les opérations militaires françaises dans le sahel.

Serge Daniel est journaliste-écrivain

Source : Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *