Non respect des mesures préventives contre le coronavirus au Mali : Le gouvernement va utiliser des mesures drastiques pour contraindre les contrevenants

L’Afrique de plus en plus touchée par le nouveau coronavirus. Une trentaine de pays du continent est désormais contaminée par le COVID-19, avec une forte augmentation ces derniers jours dans certains pays en particulier. Le Mali, l’un des rares pays non encore touchés, a mis en place des mesures préventives. Les dites mesures ne sont pas respectées par les populations. « Certains citoyens persistent à organiser des rassemblements à l’occasion de mariages, de baptêmes et autres cérémonies fastueuses », a indiqué, hier, lundi 23 mars 2020, dans un communiqué, le ministre de la sécurité et de la protection civile. Face à ces comportements que rien ne justifie, selon le ministre de la sécurité,  des mesures drastiques sont d’ores et déjà prises pour contraindre les contrevenants à se conformer aux prescriptions en vigueur. « Toute personne prise en violation flagrante des mesures imposées, répondra de ses actes devant la justice », met en garde le ministre de la sécurité.

Pour rappel, pour éviter l’entrée du virus au Mali, le gouvernement malien a adopté, le 18 mars dernier, les mesures préventives suivantes :  la suspension jusqu’à nouvel ordre, des vols commerciaux en provenance des pays touchés, à l’exception des vols cargos ; la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, primaires, secondaires et supérieures) y compris les medersas et ce, pendant trois semaines; la suspension jusqu’à nouvel ordre, de tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires ; l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de cinquante personnes, sous réserve du respect des gestes-barrières. Il s’agit des mariages, des baptêmes, des funérailles ; la fermeture jusqu’à nouvel ordre des boites de nuit et bars dancings.

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *