Mouvement Démocratique et Populaire : Plaidoirie d’un dialogue avec Iyad et Koufa

Après le succès du premier coup d’essai, le MDP (mouvement démocratique populaire) a enfin pris forme et se lance comme une force de proposition de sortie de crise définitive au Mali. 

En meeting ce vendredi 13 Décembre 2019 devant la bourse du travail de Bamako où de milliers de partisans s’étaient réunis, le mouvement démocratique et populaire, porté par son leader le Dr Oumar Mariko, a estimé que la résolution réelle de la crise sécuritaire passe par un dialogue avec les groupes armés taxés de djihadistes.

Ils étaient des milliers de personnes à répondre au second appel du MDP. Un vaste mouvement crée sur fonts baptismaux le 7 décembre dernier qui regroupe associations, cultivateurs, paysans, ouvriers et partis politiques dont le SADI. Il vise, selon les initiateurs , à combattre l’impérialisme français au Mali et œuvrer pour un retour definitif de la paix au dans notre pays.

Pour les membres du MDP, aucune paix n’est possible au Mali sans le véritable dialogue entre tous les fils du pays sans exception, « y compris les forces armées taxées de djhadistes » a laissé entendre Oumar Mariko. A cet effet, le mouvement entend rencontrer tous les groupes armés nationaux pour trouver une solution intermalienne à la crise sécuritaire. 

Car aux dires du Président du parti SADI, porte-parole du MDP, l’honorable Oumar Mariko, il est impossible de parler de paix sans Iyad Ag Ghaly et Amadou Kouffa. Mariko juge que ces deux personnes incontournables à la résolution de la crise malienne se trouvent manipuler par la France qui pourtant empêche l’Etat malien de dialoguer avec elles : « Il est temps que l’on sorte des directives de la France en ce qui concerne le choix de nos interlocuteurs. Car la France qui manipule les groupes qu’elle taxe de terroristes et empêche les autres pays de discuter avec eux » a martelé Oumar Mariko.

Avant la fin de son intervention, le Président du parti SADI a invité tous les groupes armés, taxés de djihadistes, à se libérer de la France et revenir à la mère patrie pour mettre fin à l’hémorragie, aux tueries et aux humiliations.

A signaler la presence à ce grand meeting des mouvements comme: le Groupe des Patriotes du Mali, les Pular rouges, collectif MUNUSMA et ses alliés dégagent, collectif des veuves des militaires de Kati, le mouvement trop c’est trop, Adama Ben Diarra dit le cerveau et le parti SADI etc.

Boubacar Kanouté

Source: figaromali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *