Mot de la semaine : Armée

L’armée malienne a célébré le dimanche 20 janvier 2019, le cinquante-huitième anniversaire de sa création. Pour l’occasion, une cérémonie sobre, mais très riche en couleurs a été organisée au camp Soundiata Keita de Kati en présence du Président IBK. C’est en sa qualité de chef suprême des armées qu’il a présidé le défilé militaire. Comme pour agrémenter la fête, il a présenté à l’opinion nationale et internationale les nouveaux outils militaires ; venant ainsi renforcer notre arsenal de guerre.

Composé de deux nouveaux bateaux et de cinq véhicules blindés, cet arsenal consolidera l’existant et permettra aux FAMa de gagner en confiance. Pour le Président de la République, chef suprême des armées, ces équipements modernes permettront de sécuriser le trafic fluvial en zone touchée par le terrorisme et le banditisme. Comme pour lier l’utile à l’agréable, il a également procédé à la remise symbolique des clés des logements sociaux construits à Kambila, près de la ville garnison, qui est Kati. Certains heureux bénéficiaires étaient aux anges et l’émotion fut à son comble quand il a remis la clé à l’épouse d’un militaire tombé sur le champ de l’honneur.

Les porteurs d’uniforme dans leur grande majorité sont satisfaits du bilan d’IBK en termes d’équipements et d’amélioration de leurs conditions de vie, d’où leur grande mobilisation pour sa réélection. Mais, pour le contribuable malien, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Il s’interroge sur la qualité des équipements qui ont été acquis à un prix d’or et la transparence dans l’achat de ces engins.


Pour rappel, à la veille du 20 janvier, il y a eu crash d’un hélicoptère apparemment flambant neuf, qui devrait faire partie de la flotte aérienne qu’on s’apprêtait à montrer à la face du monde. Ce crash cache désormais mal le doute sur la qualité de nos engins et pourtant que le contribuable a acquis au prix d’énormes sacrifices financiers.
Pour l’année 2019, seul le budget de l’armée a connu une hausse et à juste raison. Donc, l’on a bon espoir qu’avec l’actuel ministre de la Défense, qui a une très grande expérience dans la gestion des affaires publiques, l’armée s’en tirera à bon port et elle redeviendra notre fierté.
Youssouf Sissoko

Source: Infosept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *