Mise en œuvre de l’accord pour la paix : Les groupes armés sédentaires ne reconnaissent plus Me Harouna Toureh

La semaine prochaine serait très décisive pour les composantes de la Plateforme.

 

En effet, ils sont huit groupes parlementaires composant la Coordination des mouvements et forces patriotiques et de résistance (Cmfpr) à ne plus reconnaître Me Harouna Toureh comme leur porte-parole. Selon de sources internes, ces groupes fâchés sont entre autres : le Ganda Izo, le Ganda Koy, le Ganda Lassalizo, le FLN, le Fako, Bouctou Protection, le Flhm.

Ils reprocheraient à Me Toureh d’être une marionnette aux mains de la communauté internationale et du gouvernement malien. Il ne travaille que pour lui-même, et ses prises de positions sont très loin des aspirations des populations à la base. Il aurait même proposé ses proches pour siéger au sein du Comité de suivi et dans d’autres instances gouvernementales au détriment des vrais acteurs de la plateforme. La même source indique c’est la concertation entre les responsables des différents mouvements qui a décidé de ne plus reconnaitre Harouna Toureh comme leur porte-parole.

Ainsi, ces mouvements envisageraient des actions la semaine prochaine pour débarquer Me Toureh. Déjà rassure, notre interlocuteur que la Minusma, l’Ambassade d’Algérie et le gouvernement malien ont été informé de la démarche en cours.

A suivre.

La Rédaction

Source : Azalai-Express

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *