Menace terroriste : Tominian, une ville ciblée par les jihadistes

 

arrestation djihadiste islamiste terroriste alqaïda boko haram mujao Ançar Dine taliban combattant rebelle touareg mnla cma armee malienne soldat militaire patrouille

 

A la conférence de presse organisée par la communauté Bô, le mardi dernier à l’hôtel Djenné, sis à Missira, L’honorable Abdoulaye Koné, député élu à Tominian, a  tiré la sonnette d’alarme sur les menaces jihadiste qui planent sur la ville. Selon lui, depuis le 14 juin, la ville de Tomininan est prise pour cible par les islamistes radicaux. A leur passage, ils ont véhiculé des messages faisant clairement exprimer leur dessein. Pas plus longtemps, expliquera t-il, la foire de Djamanka a été la cible. «  Des paillotes où nos vieillards prenaient leur bière ont été détruites », a-t-il affirmé. Et d’ajouter que le 1er  juillet, ils ont réussi des informations faisant état  d’une menace d’attaque terroriste imminente sur  le marché du village de Fangasso. Toutefois, il a précisé que le ministre de la sécurité ainsi que la commission de défense de l’Assemblée nationale ont été saisis du dossier. Et le ministre a pris l’affaire à bras le corps en envoyant une équipe pour assurer la protection des forains. Mais malheureusement, dit-il, le cas de Tasilima a semé  de nouveau la panique dans le cercle. Car, c’est à Tasilima  où les jjihadistes avaient élu domicile, une localité située à 10 kilomètres de Tominian, ils s’en sont pris aux villageois dans la nuit du 4 juillet. Et le lendemain, Karaba Emile Traoré a été cueilli dans sa maison et exécuté  froidement devant  tout le village. La faute qu’on lui reprochait c’est d’avoir transmis l’information aux autorités sur la présence des jihadistes dans le village. Et ils ont une liste noire des personnes à abattre, des personnes collaborant avec les forces de l’ordre. En outre, il a fait savoir que plus précisément  tous ceux qui ne sont pas de confession musulmane sont désormais des cibles potentielles. La population de Tominian est constituée à 95%  de chrétiens et les autres animistes. Il y a péril en la demeure.

 

ALERTE SANITAIRE                                                                                                                         

La société Gdcm met des pommes de terre de mauvaise qualité sur le marché

Depuis un bon moment, les magasins de stockage de la société « Grande distribution céréalier du Mali » sis à Sotuba Aci sont empestés d’une forte odeur nauséabonde à vous couper le souffle. Pour la simple raison que ces magasins sont remplis de pomme de terre de mauvaise qualité. Ainsi donc, pour évacuer la quantité assez importante de ces pommes de terre, les employés de cette société procèdent à la vente des produits, une fois la nuit tombée, aux commerçantes. Une manière pour ces commerçantes de dissimuler la qualité de leur produit à la clientèle. Quand on sait que ces produits ne sont pas bons pour la consommation, alors il y a péril en la demeure. Il urge aux agents du ministère de la santé et du commerce de faire une descente dans ces entrepôts de cette société pour prendre les mesures idoines qui s’imposent. Dans le cas contraire, la population serait surement confrontée à une infection alimentaire due à la consommation de ses pommes de terre de mauvaise qualité. Aujourd’hui, quand vous partez à l’hôpital, vous ne trouverez que des  personnes malades  d’hypertension, de diabète et d’autres maladies. Cela est dû à la consommation de ces aliments périmés. Et lorsque le panier de la ménagère se vide au fil du temps, les pommes de terre de mauvaise qualité sont surement une solution pour les ménages à faibles revenus, avec ses conséquences sur la santé des consommateurs.

 

CONFERENCE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT   

Les encouragements de Ban Ki Moon à l’endroit de la société civile

Le Secrétaire Général des Nations Unies a délivré le dimanche 12 juillet 2015 un message d’encouragement aux organisations de la Société civile réunies à Addis-Abeba. Il leur a demandé de ne pas baisser les bras afin que leurs préoccupations soient prises en compte dans la décision finale des Chefs d’Etat et de gouvernement avec les partenaires techniques et financiers. « J’apprécie tout le travail que vous faites et je vous encourage à ne pas baisser les bras », a laissé entendre le Secrétaire général qui a invité la société civile africaine à faire en sorte que ses préoccupations soient prises en compte. » Nous avons besoin de la contribution de tous pour engager un tournant décisif après 2015 », a poursuivi Ban Ki Moon qui a estimé que les organisations de la société civile ont vu juste en se réunissant pour réfléchir afin de verser leurs points de vue à la conférence internationale sur le financement du développement. »

 

INTERVENTION FRANÇAISE EN AFRIQUE                                                                      Pourquoi Paris fait jouer des acteurs privés sur ses théâtres d’opérations ?

Impliquée dans plusieurs opérations en Afrique, l’armée française est contrainte d’externaliser des pans entiers de ses activités, faute d’une logistique suffisante. Les différentes opérations extérieures (Opex) pilotées par la France, particulièrement sur le continent africain, ont mis en évidence l’extraordinaire fragilité de ces dispositifs. Paris se voit ainsi de plus en plus contraint de recourir à des prestataires privés pour assurer ses missions et pallier le manque de matériel adéquat. Appui aérien, pour compenser un nombre insuffisant d’avions, l’acheminement des troupes est entièrement sous-traité. C’est notamment le cas pour les rotations entre Gao et Niamey, ou encore Bamako. La plupart des appareils utilisés-majoritairement des Antonov sont loués localement. Originaires des ex-républiques soviétiques, ils offrent une sécurité minimale et connaissent de nombreux problèmes techniques qui réduisent les possibilités de s’appuyer sur les opérations aéroportées. D’autres sous-traitants internationaux comme le groupe luxembourgeois CAE aviation et le français Daher gèrent de nombreux volets du dispositif Barkhane, au Tchad. CAE est devenu le prestataire de référence de la Dgse et de la direction du renseignement militaire (DRM), à qui il loue six avions. Ces appareils sont déployés le long de la frontière nigériane, en Centrafrique mais aussi à Chammal, en Irak. Le parc d’hélicoptère subit le même sort. L’armée française peine à se fournir pour ses opérations dans la bande-sahélo-saharienne.  L’activité de deux Fennec basés à Bangui étaient à bout de potentiel selon le jargon militaire.

 

 

TIC/ AWALE BIZ  Une plateforme web pour les créateurs africains

Awalé Biz est une plateforme de e-commerce orientée vers la promotion de l’artisanat et la création africaine. C’est une plateforme multi vendeurs en provenance de divers pays d’Afrique qui exposent leurs produits et créations.

Les créateurs africains ont toujours eu des difficultés à exposer leurs œuvres, à rencontrer des personnes et à se faire connaître au plus grand nombre. Awalé Biz leur donne l’opportunité de faire découvrir leurs créations en leur donnant une visibilité mondiale sur sa plateforme. Awalé Biz est la première plateforme créée et gérée par des Africains pour une meilleure diffusion de leur créativité. La plateforme intègre divers moyens de paiement en ligne (Visa, Paypal…) et transfert d’argent et est partenaire de plusieurs sociétés de livraison pour livrer localement, en Afrique et partout dans le monde. Booster l’économie africaine, offrir une visibilité mondiale à la création et à l’artisanat africain, telles sont les ambitions de Awalé Biz.

 

source : Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.