Menace Terroriste : les services de sécurité en « état d’alerte maximale »

Alors que les enquêtes se poursuivent après l’arrestation du présumé jihadiste à Ouan dans le cercle de San, la menace d’une nouvelle attaque semble se préciser. Au total sept autres complices ont été arrêtés par les services de sécurité. Les autorités maliennes prennent la menace au sérieux et annoncent le renforcement du dispositif de sécurité dans la capitale et dans plusieurs autres localités du pays.

police malienne surveille frontiere homme bandits voleurs braqueurs

Cette menace intervient au moment où la communauté musulmane s’apprête à célébrer ce soir la nuit de Laylat Al Qadr, marquant le 27ème jour du mois de carême. Après les messages d’alerte envoyés par les chancelleries occidentales à leurs ressortissants, les services de sécurité sont mis en état d’alerte. Jeudi dernier, à Ouan dans le cercle de San, un présumé terroriste a été appréhendé par les services de sécurité maliens.

Outre les enregistrements vidéos retrouvés sur lui, l’homme avait également l’équivalent de 12 millions de francs CFA en euros. Une puce de téléphone reliée à un numéro algérien a également été trouvée en sa possession. Le présumé terroriste qui serait originaire du nord du Mali, a été appréhendé, alors qu’il tentait de rallier Bamako.

Selon les sources sécuritaires maliennes, au total, 7 autres complices ont été appréhendés, dont une femme. « Les enquêtes se poursuivent et nous cherchons à les remonter jusqu’au destinataire de ces vidéos », nous explique une source militaire malienne.

Ansar dine avait menacé de mener des attaques contre les forces maliennes et celles de la Minusma. Des menaces prises au sérieux par les autorités maliennes. Le dispositif sécuritaire a été renforcé, explique des sources sécuritaires jointes par notre rédaction. Les effectifs seront revus à la hausse et les entrées et sorties des villes devront faire l’objet de contrôles renforcés. Des patrouilles mixtes seront également organisées dans des secteurs spécifiques de la ville de Bamako.

Face à la menace d’attaque terroriste, les populations de Bamako sont partagées entre sérénité et inquiétude. Pour certains, « les autorités doivent redoubler de vigilance en sécurisant tous les lieux susceptibles de regroupement des foules ».

Voici les réactions des certains Maliens :

” Je me sens un peu inquiet, parce que le pays est dans une insécurité totale. Du Nord, les attaques se produisent maintenant au Sud. Il faut être prudent, surtout que ces derniers, il y avait pas mal de rumeurs à travers la ville ».« Ça m’inquiète parce que les terroristes peuvent frapper partout. Et le dispositif sécuritaire ne me rassure pas. L’Etat doit renforcer la vigilance”.

« Malheureusement, ça devient pire, on ne sait ce qui se passe et à quoi sert l’accord ? La situation est plus qu’inquiétante. On frappe même au cœur de la capitale. Bamako est assujettie à la menace ».

« Nos forces de sécurité sont à saluer même si les efforts déployés sont insuffisants. La preuve, la nuit les contrôles sont focalisés sur les ponts, mais ce ne sont pas les seuls endroits. Il y a les lieux publics, comme le grand marche, les lieux où on vend de la friperie, et pas mal d’endroits publics où il faudrait que les forces de sécurité renforcent leur présence, et même s’introduire dans la population civile ».

Par Studio Tamani

Source: Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.